saignement enceinte

Oui, vous pouvez avoir des saignements pendant le 1er mois de grossesse. On vous explique.

Le premier mois de la grossesse est un moment qui peut être angoissant pour la future maman… Surtout lorsque des saignements interviennent. Il existe pourtant différents types de saignements, qui peuvent être tout à fait bénins, et d’autres qui doivent faire l’objet d’un avis médical. Comment faire la différence ? On vous explique les différentes sortes de saignements liés à la grossesse…

1. Le spotting

En début de grossesse, il est courant d’avoir des “spottings”, c’est-à-dire de petits saignements sous formes de taches rosées au fond de la culotte. Ce phénomène n’est pas grave, et correspond à de micro lésions créés par l’embryon lorsqu’il se fixe sur la paroi utérine.

2. Les règles anniversaires

Il s’agit de saignements peu abondants qui surgissent au moment où les règles auraient dû arriver, et qui n’entraînent aucune douleur particulière. On ne connaît pas exactement leur cause : il peut s’agir d’un petit hématome, de petits saignements dus à la nidation, ou encore d’un léger dérèglement hormonal. Les règles anniversaires n’impactent pas l’évolution de la grossesse.

3. Le décollement placentaire

Au moment de la nidation (c’est à dire l’implantation de l’embryon dans l’utérus), il arrive que le placenta se décolle légèrement, formant ainsi un hématome qui s’accompagne de petits saignements bruns. L’hématome se résorbe généralement spontanément, sans conséquence sur le déroulement de la grossesse. Parfois cependant il s’aggrave et peut aboutir à une fausse-couche.

4. Début de fausse couche ?

L’arrêt spontané de la grossesse concerne en moyenne 15% des grossesses. En France, on estime à environ 200 000 le nombre de fausses couches par an. En tout début de grossesse, l’embryon mesure entre 2 et 4 millimètres, soit la taille d’un grain de sésame. S’il n’a pas tenu, cela peut se traduire par des pertes de sang abondantes, pouvant s’accompagnées de vives douleurs dans le bas-ventre. Dans ce cas, vous ressentirez peut-être le besoin d’en parler ou d’avoir un soutien psychologique. N’hésitez donc pas à vous rapprocher de votre sage-femme ou de votre médecin pour vous orienter. Et surtout rassurez-vous : vous pourrez retomber enceinte dès 2 mois après une fausse couche précoce.

5. La grossesse extra-utérine

Caractérisée par des pertes de sang très sombres ainsi que d’intenses douleurs dans le bas ventre, c’est une grossesse non-évolutive qui doit être prise en charge en urgence par traitement médicamenteux ou chirurgical, pour éviter que la trompe de votre utérus ne soit endommagée.

Tout saignement doit amener à consulter durant la grossesse ! De ce fait, n’hésitez pas à consulter votre spécialiste ou à vous rendre aux urgences gynécologiques les plus proches. Généralement, vous vous verrez prescrire un dosage sanguin de l’hormone béta HCG ainsi qu’une échographie, afin de s’assurer de la bonne évolution de votre grossesse.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.