allaitement code du travail

Mener de front le boulot et l’allaitement : Comment faire pour assurer ?

Ca y est, le grand jour approche : vous allez reprendre le travail ! Pour beaucoup de mamans, ce moment peut être source de stress et d’appréhension. C’est particulièrement vrai pour la maman qui allaite.
Comment poursuivre l’allaitement quand on laisse bébé en crèche ou en nourrice toute la journée ? A-t-on le droit de tirer son lait au travail, voire d’allaiter au travail ? Nathalie Hendleman , notre sage-femme conseillère en lactation vous dit tout !

Vous avez deux options pour poursuivre votre allaitement : tirer votre lait au travail, ou sevrer les tétées de journée tout en continuant l’allaitement par ailleurs.
Est-ce que vous souhaitez tirer votre lait au travail ? Est-ce que votre emploi du temps vous permettra de tirer à des horaires plutôt réguliers dans la journée ? Si ce n’est pas le cas, il est déconseillé de tirer votre lait au travail car vous risqueriez un  engorgement . Il vaudrait mieux alors sevrer la journée.
Si vous souhaitez sevrer les tétées de journée lorsque vous êtes au travail, la majorité des femmes peuvent continuer à allaiter exclusivement le soir et le weekend, mais il faudra réduire progressivement les tétées en journée pendant environ 2 semaines avant votre reprise du travail, ou pendant les 2 semaines après votre reprise du travail.

Si vous choisissez de tirer votre lait au travail, voici ce que vous devez savoir…

Parlez-en à la structure d’accueil de bébé !

Ce n’est pas parce que votre bébé rentre en crèche que vous devez arrêter de l’allaiter !  En général, les crèches et les nourrices acceptent de donner aux bébés le lait maternel, sous certaines conditions d’hygiène (chaîne du froid, transport, stockage…) et de conditionnement (utilisation de sachets stériles à usage unique…)
Le mieux est d’en parler directement au moment de l’inscription !

Le Code du Travail prévoit que les mamans aient droit à une heure par jour pour allaiter leur bébé, et ce pendant les heures de travail. La loi permet donc, jusqu’aux 12 mois du bébé :
– soit de l’accueillir sur son lieu de travail pour l’allaiter
– soit d’utiliser cette pause pour tirer son lait. 
Toute entreprise employant plus de 100 femmes doit mettre à la disposition des mères une « chambre d’allaitement » répondant à des critères précis d’hygiène et de surveillance.
Pour stocker le lait, vous devrez avoir accès à un frigidaire, et un prévoir un sac isotherme pour ramener votre lait tiré chez vous. 

sommeil bébé

Stimulez la lactation au maximum

C’est la demande qui conditionne l’offre, et pas l’inverse ! Plus la demande est importante, plus votre corps fournira de lait. Moins vous stimulerez votre lactation, moins votre corps produira de lait. 
Si possible, tirez votre lait toutes les 3-4 heures confortablement installée avec une bonne tisane d’allaitement, et un bon tire-lait double pompage avec les téterelles adaptées à votre taille de mamelon.
Le soir et le week-end, n’hésitez pas à mettre votre bébé au sein aussi souvent que vous le souhaitez pour continuer à bien stimuler votre lactation.

Favorisez les aliments galactogènes

Si vous sentez que votre production de lait maternel est en berne, n’hésitez pas à la booster à l’aide des aliments favorisant la lactation :
– Carottes
– Fenouil et anis vert
– Fruits secs (surtout les amandes, noix de cajou et dattes)
– Sardines en boite
– Cumin et carvi, 
– Malt (dans la bière sans alcool ou en poudre),
– Salade verte (notamment le cresson), 
– Céréales (particulièrement le quinoa, les lentilles, l’orge et le millet) 
– Fenugrec et galéga (disponibles en homéopathie)

Attention: les ingrédients suivants peuvent potentiellement réduire la production de lait maternel :
– Soja
– Sauge
– Persil,
– Aneth, 
– Menthe

Evitez de compléter avec du lait artificiel

Attention, l’idée n’est pas d’affamer bébé ! S’il vous est impossible de fournir le lait maternel nécessaire pour nourrir votre bébé la journée, il vous faudra compléter son alimentation par du lait artificiel. Mais n’oubliez pas que moins vous stimulerez votre lactation, moins votre corps produira de lait maternel.

Informez-vous sur les conditions de conservation du lait maternel

La règle d’or pour le lait fraichement tiré est 4-4-4 :
4 heures à température ambiante
4 jours au fond du frigo
4 mois au congélateur (avec un congélateur est séparé du réfrigérateur)

Reposez-vous au maximum

Tout comme l’allaitement en lui-même, le fait de tirer son lait peut être long et fastidieux, voire même décourageant. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on a une grosse journée de travail derrière soi…
Ne culpabilisez pas si vous vous sentez trop fatiguée pour tirer votre lait ! Vous faites de votre mieux, et c’est déjà formidable ❤️ De plus, fatigue et stress ont tendance à diminuer la production de lait… Alors lâchez prise : si vous êtes trop fatiguée pour tirer votre lait, offrez-vous un peu de répit (et de repos) : prenez un bon bain moussant et prévoyez un biberon de lait artificiel pour le prochain repas de bébé.

Astuce : pour simplifier l’extraction du lait, vous pouvez louer un tire lait électrique en pharmacie ; la location vous sera remboursée par la sécurité sociale si vous avez une ordonnance de votre médecin ou sage-femme.

Vous avez vous aussi choisi d’allaiter au travail ? N’hésitez pas à nous raconter comment ça s’est passé !

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.