Diversification Menée par l'Enfant DME

Tout sur la DME : la Diversification Menée par l’Enfant

Vous allez commencer la diversification avec votre bébé. Pourquoi ne pas vous laisser tenter par la diversification menée par l’enfant (DME) ? Cette pratique consiste à prendre en compte le rythme et les préférences de son enfant pour l’initier au goût et aux textures dès 6 mois… 

La DME, comment ça marche ?

La DME permet à votre bébé de découvrir des aliments et d’essayer différentes textures tout seul , plutôt que de lui proposer des purées et compotes toutes lisses à la cuillère. Il découvre ainsi des aliments par lui-même avec ses mains, ses gencives… voire aussi tout son corps (surtout au début) ! C’est lui qui gère son alimentation. Le parent est là en surveillance.

N’hésitez donc pas à vous munir de vos meilleures lingettes pour bébé, à dégainer en cas d’engouement trop explosif de nourriture 🙂

Mais on ne commence pas la DME comme la diversification classique. On débute cela vers 6 mois, car c’est l’enfant qui de lui même, va porter les aliments à sa bouche. Ce n’est pas le parent qui va faire la mixture, c’est l’enfant. Il va utiliser ses compétences sensori-motrices, du coup d’écrasement, il va utiliser la langue et la mobilité de la mâchoire. Il va mettre le morceau dans sa bouche et avec la langue, va écraser l’aliment. Il faut avoir cette compétence de mobilité buccale pour faire la DME. Et votre bébé doit être capable de s’assoir. On ne fait pas une DME avec un enfant allongé.

Quand peut-on commencer la DME avec son bébé ?

Pas besoin d’attendre que votre bébé ait des dents pour commencer la DME ! Les morceaux proposés sont soit très durs pour pouvoir être sucés, soit fondants, donc pas besoin d’attendre qu’il en ait des dents pour mâcher.
Le petit + : le fait d’écraser fortement les gencives stimulerait et renforcerait l’implantation des dents dans la mâchoire.

Comment la mettre en place ?

Pour initier à votre enfant, vous pouvez commencer par remplacer les purées des légumes cuits coupés en bâtonnets.

Ensuite, on laisse son enfant manger tout seul, de manière complètement autonome (toujours sous la surveillance d’un adulte). C’est au bébé et à lui seul, de prendre les aliments dans sa main et de les mettre dans sa bouche.

Très rapidement, le bébé saura prendre des aliments, découvrir les textures, choisir ce qui l’intéresse, lui plaît au goût ou non. Il va apprendre à faire tourner les aliments dans sa bouche, à les écraser avec ses gencives, à les déglutir ou les recracher… En un mot, à devenir un véritable gastronome en herbe ! 
Au fur et à mesure, il va acquérir sa propre expérience des textures et il saura combien de temps il doit mastiquer tel aliment, comment il doit le déglutir, etc.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Vous pouvez démarrer la DME dès les 6 mois de votre bébé, quand il sait se tenir assis pour déglutir des morceaux en toute sécurité.
Installez-le alors dans une chaise, le dos bien droit, et commencez avec des aliments fondants qu’il pourra écraser entre ses gencives :
– fleurettes de de brocoli cuit,
– bâtonnets de carotte fondants
– avocat bien mûr…

Il faut vraiment proposer à votre enfant une nourriture fondante. Et quand l’enfant commence à être habituer on peut lui donner des aliments crousti-fondants. Il faut aider l’enfant. Pensez à la banane pour débuter. Car c’est un aliment vraiment facile à écraser entre la langue et le palais. Si la nourriture est écrasable avec notre doigt, elle peut être manger par le bébé. Et pensez à la taille de l’aliment. Quand vous lui donnez à manger il faut que l’aliment soit coupé dans la longueur et soit de la taille du petit doigt du parent. Il doit doit être assez gros pour l’écraser. L’enfant peut le prendre en main et le voir dépasser quand il le tient.

Quels sont les avantages de la DME ?

Pour les parents : plus besoin de découper, mixer, réduire en purée et compote… Et quand on est parent, toute minute gagnée est un gain de temps non négligeable !
Pour le bébé : en plus de stimuler sa motricité fine et motricité globale, la DME permet à l’enfant de travailler son autonomie. Il peut se rationner tout seul et satisfaire son appétit. Certaines études montrent de plus que la DME a des bénéfices pour transmettre à son enfant de bonnes habitudes alimentaires.

Pour rassurer les parents…

Des études (notamment conduites aux Etats-Unis où la DME est plus pratiquée) montrent qu’il n’y a pas plus de risque d’étouffement, qu’en diversification classique. Néanmoins, si vous avez besoin d’être rassuré et de savoir comment réagir en cas de blocages, vous pouvez suivre des cours de premiers secours, c’est recommandé (les mairies en proposent et la Croix-Rouge fait des ateliers à destination des parents).

Articles liés