daddy blues

Tout sur le Daddy Blues, ce mal silencieux des jeunes papas

Si le baby blues est assez fréquent chez les jeunes mamans, on connait assez peu le “Daddy Blues” : le baby blues du papa. On vous dit tout sur ce syndrome encore peu (re)connu…

Le daddy blues, qu’est ce que c’est ?

Bien qu’elle soit moins courant chez les hommes que chez les femmes, cette version masculine de la dépression post partum toucherait malgré tout presque 10% des jeunes papas.
Elle se manifeste pratiquement de la même manière que chez les jeunes mamans :
– angoisses,
– humeurs changeantes,
– impatience
– désintérêt face au bébé
– troubles du sommeil…
A l’origine de ce mal-être : les jeunes papas auraient du mal à trouver leur équilibre dans cette toute nouvelle vie de parent. Ils éprouveraient aussi de grandes difficultés à passer du statut de « couple » à celui de « parents ».
La naissance d’un enfant est en effet souvent vécu comme un moment unique, qui chamboule l’équilibre du couple. 

Comment aider un papa qui en souffre ?

Face à l’attention qu’on porte à la jeune maman et au bébé, le papa peut se sentir délaissé. Il peut d’ailleurs lui-même ne pas en avoir conscience de son mal-être !
Pour l’aider, il est important que les deux parents puissent en parler ensemble, et aborder des changements vécus depuis l’arrivée du bébé. Mot d’ordre : écoute, patience et bienveillance !
Certes, ce qui vous arrive est éprouvant et bouleversant, mais aussi tellement merveilleux !

Certains papas ont du mal à créer de lien avec son enfant, par exemple face à une maman qui allaite :

“je ne suis pas responsable du repas”
“c’est elle qui s’en occupe la nuit”
“je suis dé-responsabilisé”

Pour l’aider à trouver sa place, vous pouvez par exemple lui proposer d’être en charge du bain, ou du change des couches de bébé. N’hésitez pas à l’accompagner dans ces premiers moments pour le rassurer et l’aider à prendre ses marques. Cela lui permettra d’appréhender ce nouveau rôle en douceur.

Que faire si le daddy blues persiste ?

Alors qu’après l’accouchement, la maman est suivie de près en PMI et/ou par sa sage-femme, le papa est quant à lui un peu livré à lui-même… Heureusement, depuis quelques années des ateliers pour les jeunes papa sont proposés dans certaines mairies ou associations, comme celle de l’Ateliers du Futur Papa, par exemple.

Attention

Tout comme le baby-blues, le daddy blues ne doit pas durer plus d’une dizaine de jours. Si le mal-être du papa persiste, l’aide d’un professionnel (médecin, psychologue…) saura lui donner des pistes afin de trouver un équilibre dans cette nouvelle vie.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Articles liés

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.