super aliment

Les meilleurs super aliments
de l’hiver

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 01 Déc 2019

Les super aliments (ou “alicaments”) sont ces aliments couramment utilisés en naturopathie pour garantir la bonne santé des petits et grands. Pour beaucoup, il s’agit d’ingrédients un peu mystérieux qu’on trouve essentiellement en magasin bio : spiruline, goji, chia, açaÏ… Mais saviez-vous que la nature est bien faite, et que chaque saison nous offre les meilleurs aliments pour notre santé ?
Nous avons interrogé Sophie, naturopathe et experte en nutrition, qui nous explique quels aliments privilégier en hiver pour rester au top de sa forme.

Où trouve-t-on en hiver cette les vitamines et minéraux qui nous manquent ?

1. Les agrumes, un super aliment pour toute la famille !

Les agrumes sont les fruits d’hiver par excellence ! Cette famille de fruits comprend notamment l’orange (57mg pour 100g de fruit), la clémentine, le citron (53mg / 100g) et le fameux pamplemousse, aussi riche en vitamine C que l’orange tout en contenant deux fois moins de sucre.
Et grâce à son pouvoir détoxifiant, le pamplemousse est le fruit idéale pour maintenir un bon équilibre alimentaire entre deux raclette party !

Astuce :

Du côté des jeunes enfants, c’est généralement la clémentine qui fait l’unanimité !
D’un point de vue environnemental, on préfère les varités d’agrumes plutôt locales : la clémentine Corse, le citron de Menton, l’orange (cultivée en Corse et PACA)…

2. Les choux : et encore plus le choux frisé !

Comme nous l’explique Sophie, la famille des crucifères est une vraie mine vitamine C et de minéraux ! Ainsi, le chou frisé contient une belle dose de calcium, de fer et de magnésium, pour rester en pleine forme tout l’hiver. Un autre atout : il est diurétique et facilite la digestion !
On peut aussi consommer sans modération le brocoli, les choux de Bruxelles, le choux rouge… Ils sont tous d’excellentes sources de vitamines et d’oligo éléments !

Astuce :

Si vous souhaitez proposer du choux aux tout-petits, vous pouvez adoucir son goût assez puissant en le mélangeant à d’autres légumes pour en faire de délicieuses soupes : carottes, pommes de terre, panais

3. Les fruits secs (oléagineux)

Les fruits secs sont eux aussi les stars de l’hiver ! Et bonne nouvelle : ils sont une excellente source de vitamines, de minéraux et d’oméga 3.
En plus du reste, ils sont une excellente source de lipides et protéines, ce qui en fait un très bon allié énergétique lorsqu’il fait (très) froid dehors !

Attention :

Les fruits à coque (notamment l’amande) ont un fort pouvoir allergisant. Les dernières recommandations préconisent de les introduire dans l’alimentation des bébés dès 6 mois.
Comme pour tout aliment “allergisant”, on commence l’introduction par de toutes petites portions, et on augmente progressivement la quantité s’il n’y a pas de signe de réaction allergique.
Les fruits secs sous leur forme entière ne doivent jamais être proposés à un enfant de moins de 3 ans, mais peuvent être proposés sous forme de purée.
N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre !

4. L’ail, le super aliment de tous les temps !

Cette petite gousse au goût costaud est considérée comme un “alicament” depuis la nuit des temps… Grâce à ses actions antibactériennes, l’ail est très utile pour chasser les microbes en hiver.
Seul bémol : son goût puissant ne plaît pas à tout le monde…

Astuce :

Si vous souhaitez donner de l’ail à vos tout-petits, n’hésitez pas à le cuire en même temps que ses légumes, et de le mixer avec. L’ail cuit est généralement plus doux, plus digeste et mieux reçu par le délicat palais de nos petits gastronomes…

5. Les poissons gras pour la vitamine D

Comme nous le précise Sophie, s’il y a bien une vitamine qu’il faut absolument consommer en hiver, c’est la vitamine D !
C’est par l’exposition au soleil qu’elle est principalement synthétisée. Il est donc souvent utile de se supplémenter en hiver pour toute la famille : son déficit peut entrainer fatigue, retards de croissance, dépression…
De plus, elle aide les os à rester solides et à réduire les risques de grippe et de bronchiolite chez les bébés.

Astuce

On peut trouver de la vitamine D dans certains aliments, et notamment les poissons gras.
Pour des raisons environnementales, on privilégie les petits poissons comme le maquereau, les sardines, les anchois.

Enfin, comme le rappelle Sophie :

Pour optimiser l’absorption de tous ces bons nutriments, il est impératif de bichonner nos intestins, qui hébergent notamment notre microbiote intestinal. A la base de notre immunité, il est responsable de la bonne assimilation des vitamines et oligo-éléments que l’on consomme.
Pour cela, rien de tel qu’une petite cure d’aliments riches en probiotiques : choucroute, yaourts nature, kefir de fruits, pickles, miso…

Vous aimerez peut-être ...