Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

enfant

Témoignage : j’ai 32 ans et ne veux pas d’enfant !

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 23 Jan 2020

Les chiffres officiels viennent de tomber : en France en 2019, l’âge moyen d’une mère qui accouche était de 30,7 ans. Un âge qui ne cesse d’augmenter au fil du temps : les femmes accouchaient 1 an plus jeune en 2008 ! Et en parallèle il y a aussi de plus en plus d’hommes et de femmes qui décident de ne pas faire d’enfant. Nous avons rencontré Laura, 32 ans, qui nous explique pourquoi elle n’a pas envie de tomber enceinte.

“Je veux savourer chaque instant de ma vie !”

Après 5 ans d’études, 2 ans d’alternance et un début de carrière qui a mis du temps à prendre forme je me sens désormais dans un nouveau cycle ! À 32 ans, je commence à avoir un CV assez construit pour avoir une vraie crédibilité professionnelle et je sens que c’est mon heure. Et malgré tous les discours d’égalité des sexes, je sais bien que tout sera différent une fois que j’aurai un bébé : contraintes, horaires de la crèche, vacances scolaires…
Et en parlant vacances justement : maintenant que je commence à avoir un niveau de vie qui me permet de voyager, j’ai vraiment envie de découvrir le monde ! Je sais que c’est beaucoup moins facile de partir en trail au Pérou avec un porte-bébé, qu’avec un simple sac à dos.

“Chaque chose en son temps !”

C’est vrai, j’ai d’abord envie de me stabiliser. En l’occurrence, je n’en suis pas du tout là dans ma vie privée ! Je pense qu’un enfant challenge un couple plutôt que le souder, donc mieux vaut partir avec des bases très solides… surtout quand mes amies mamans (débordées et cernées) me racontent comment leur couple a changé depuis que le bébé est là : plus de fatigue, de disputes, la difficulté de trouver des moments “juste à deux”… Ça ne me fait pas du tout rêver !
A contrario, j’ai deux amies célibataires qui envisagent une insémination artificielle pour “faire un bébé toute seule”. Même si je trouve ça vraiment courageux, je sens que ce n’est pas pour moi… À titre personnel, je veux vivre ma vie de parent avec quelqu’un à mes côtés chaque jour.

“Et surtout : je ne veux pas faire un enfant pour les autres !”

Alors oui, je sais bien que ce n’est pas à 48 ans que je deviendrai maman… Mais ce que je vois aussi, c’est la pression sociale que je subis en même temps que l’horloge biologique tourne. J’ai ma mère et ma grand mère constamment sur le dos ! Et je dois dire que plus elles insistent, plus je résiste… Tout simplement parce que cela me renvoie à la nécessité de faire un enfant par envie, et pas pour les autres. Au final, quand j’aurai un enfant, c’est moi (et mon conjoint) qui en aurai la responsabilité. Avec tous les sacrifices que ça implique en terme de vie sociale et professionnelle.

Vous aimerez peut-être ...