Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

acné du nourrisson

Parole d’expert : tout savoir sur
l’acné du nourrisson

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 31 Jan 2020

Vous le saviez déjà, la grossesse et l’accouchement sont un véritable chamboulement hormonale pour la maman. Montée de lait, baby blues… les manifestations sont nombreuses, et vont jusqu’au bébé lui-même !
L’acné du nourrisson (qui concerne presque la moitié des bébés) en est la preuve directe : imprégné des hormones de sa maman, l’organisme du nouveau-né réagit en produisant subitement un excès de sébum. Sa peau devient alors grasse et des boutons peuvent apparaitre sur son visage. Adeline, notre puéricultrice référente, nous en dit plus sur ce phénomène.

Comment se manifeste l’acné du nourrisson ?

L’acné du nourrisson se caractérise par l’apparition de petits boutons rouges, roses ou blancs au niveau du front, des joues et du menton – qu’on appelle plus communément la zone T. Ces boutons, qui surviennent lors des premiers jours de vie, ne sont pas douloureux et ne démangent pas. Adeline précise :

Dans certains cas (plus rares) les boutons peuvent aussi apparaitre sur le torse et le dos du bébé. Il n’y a rien d’inquiétant, et tout rentrera dans l’ordre après quelques jours, le temps que la poussée hormonale se résorbe.

Que faire lorsque son bébé a des boutons ?

Le plus souvent, l’acné du nourrisson se résorbe tout seul au bout de quelques semaines, sans nécessiter de traitement particulier. Mais en attendant que votre bébé retrouve son équilibre, lavez-le avec des produits d’hygiène adaptés aux bébés. Evitez les produits de type savon de Marseille, trop détergents pour la peau fragile de bébé.
De même, n’appliquez pas de lait de toilette ou de crème hydratante grasse.

Attention !

Ne touchez pas à ces petits boutons ! Le système immunitaire de votre bébé est très fragile et vous risqueriez de causer une surinfection !

Que faire si le phénomène s’accentue ?

En cas d’acné sévère, des traitements antibiotiques locaux peuvent être prescrits par votre médecin ou votre pédiatre. Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter si les lésions deviennent trop nombreuses, se surinfectent ou perdurent au-delà des 6 mois de votre enfant.

Vous aimerez peut-être ...