Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

ombres chinoises

Comment bien raconter une histoire en ombres chinoises à son bébé ?

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 24 Avr 2020

Depuis des siècles, les ombres chinoises fascinent petits et grands. Elles sont très utiles pour apporter encore plus de magie et de fascination aux histoires que vous racontez à votre bébé. Mais comment les utiliser correctement, sans risquer de lui faire peur ? On vous dit tout.

A partir de quel âge peut-on faire des ombres chinoises avec son bébé ?

A partir de 6 mois, la vision de votre bébé s’aiguise et il peut désormais voir de plus en plus loin, même s’il aime toujours les images assez contrastées. Et en terme de contraste, les ombres chinoises sont ce qu’il vous faut !
Mais le meilleur moyen de savoir si votre enfant est prêt à regarder un spectacle d’ombres chinoises, c’est de l’observer. Si vous sentez qu’il se crispe quand il fait sombre, ou qu’il se tourne vers vous dès qu’il les aperçoit, mieux vaut attendre encore un peu.

Comment initier son bébé tout en douceur ?

Pour commencer, placez-vous devant une source de lumière (par exemple une lampe de chevet) avec votre bébé sur vos genoux.

Vous pouvez initier votre bébé en douceur, en lui montrant d’abord son ombre et la vôtre. Une fois que votre tout petit y est familiarisé, vous pouvez bouger tout doucement ses mains pour qu’il voit la relation de cause à effet.

Lorsque votre enfant a bien intégré le phénomène des ombres chinoises, vous pouvez intégrer des objets comme de petites marionnettes en papier, et même vos propres mains :

Dès que votre enfant commence à parler, vous pouvez lui demander de co-créer l’histoire que vous lui racontez. En fonction de ce qu’il vous dit, faites évoluer différemment ce lapin ou cet oiseau que vous étiez en train de mimer. Cela aidera votre enfant à développer son langage et son aisance à l’oral. Un autre avantage : participer aux histoires peut aider à votre enfant à mettre un mot sur ses peurs, pour mieux les faire disparaître.

Vous aimerez peut-être ...