Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

vaginisme

Le Vaginisme, un trouble sexuel et gynécologique méconnu

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 28 Mai 2020

Voici un sujet aussi tabou que méconnu : le vaginisme. Et c’est un comble, car ce syndrome touche des milliers de femmes dans le monde. 
Il s’agit d’un trouble gynécologique d’origine psychosomatique, qui empêche toute pénétration sexuelle – ou du moins peut les rendre extrêmement douloureuse. Voici tout ce que vous devez savoir sur le vaginisme…

Un trouble psychique, mais pas que…

Parce qu’il touche à la sexualité, il reste un sujet extrêmement tabou et donc avec peu de prise en charge de la part des professionnels de santé. Les femmes qui en souffrent peuvent se sentir coupables (et parfois même honteuses) de ne pas pouvoir profiter d’une sexualité dite “normale”. Alors qu’elles ne sont absolument pas responsables de ce qui leur arrive !

Les causes du vaginisme reste principalement d’ordre psychologique :

  • Une éducation sexuelle pas/peu existante (religion, culture) 
  • Un traumatisme lié à un acte médical ou un abus sexuel
  • Un manque de confiance face à l’acte sexuel 
  • Une précédente expérience sexuelle douloureuse

Il existe autant de causes de vaginisme qu’il existe de patiente, d’où l’importance de faire une analyse au cas par cas. 

On différencie quatre types de vaginisme :

  • Primaire : qui apparaît dès le début de la vie sexuelle
  • Secondaire qui apparaît après une expérience sexuelle traumatisante 
  • Partiel : qui ne concerne que les rapports sexuels  
  • Total qui rend  toutes pénétrations impossibles, que ce soit pour un examen gynécologique, un rapport sexuel ou encore pour insérer un tampon.

Comment surmonter le vaginisme ?

Bien qu’il affecte fortement la vie sexuelle, le vaginisme n’est pas une fatalité !
Si vous êtes en couple, l’une des premières manières de surmonter le vaginisme, c’est d’avoir un partenaire bienveillant, à votre écoute et qui vous comprend. Cela nécessite d’avoir un peu de patiente, mais l’amour est plus fort que tout, n’est ce pas ?
Ensuite, il vous faut apprendre à mettre des mots sur vos maux. Grâce des associations, vous avez la possibilité d’échanger avec d’autres femmes souffrant du même trouble que vous. Vous aurez certainement aussi la chance d’avoir des amies bienveillantes, qui sauront vous écouter et vous comprendre, sans vous juger. Le réconfort et le soutien de vos proches vous feront prendre confiance en vous pour l’étape suivante. 
Enfin, le plus important c’est de vous tourner vers des professionnels qui pourront vous accompagner vers une guérison certaine. Il est préconisé de faire une sexothérapie à cumuler avec une rééducation périnéale avec une sage-femme. 
Sachez que vous n’êtes pas seules dans cette aventure. La parole tend à se libérer de plus en plus autour du Vaginisme.

Vous aimerez peut-être ...