Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

Comment repérer les signes de l’ovulation ?

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 18 Nov 2020

Un désir de grossesse, en tant que contraception naturelle ou tout simplement pour connaître un peu mieux son corps : nombreuses sont les raisons qui incitent les femmes à connaître le fonctionnement de leur cycle menstruel.
Durant cette période, le corps émet de nombreux signaux que vous pouvez identifier vous-même, notamment pour détecter votre période d’ovulation. Mais comme toutes les femmes sont différentes, leur corps ne va pas réagir de la même manière à cette période particulière. C’est pourquoi, afin de mieux percevoir cette période de fertilité, voici les 7 symptômes de l’ovulation que vous pouvez identifier tous les mois.   

Mais avant de commencer ! C’est quoi l’ovulation ? 

L’ovulation est la période durant laquelle un des deux ovaires va libérer un ovocyte. Il peut s’agir du même ovaire tous les mois ou bien par alternance. Une fois expulsé, l’ovocyte va venir s’installer dans la trompe de Fallope pour une durée moyenne de vie de 12 heures. C’est à ce moment précis que l’ovocyte peut être fécondé par un spermatozoïde. Si la fécondation n’a pas lieu, il va se désintégrer et provoquer des saignements qui seront les règles. 

Stop aux idées reçues ! Puisque toutes les femmes sont différentes, leur cycle menstruel suit la même logique… Si la durée du cycle menstruel peut varier d’une femme à l’autre, une chose est certaine : l’ovulation a toujours eu lieu 14 jours avant le premier jour des règles, quelle que soit la durée du cycle.
Du coup, c’est facile : si vous avez un cycle de 28 jours, votre ovulation aura lieu à 14j après le 1er jour de vos règles. Si vous avez un cycle de 30 jours, votre ovulation aura lieu à 16j après le début de vos règles.
Mais si vous avez un cycle irrégulier, mieux vaut apprendre à repérer les symptômes d’ovulation…

1. Une modification de la glaire cervicale : la méthode Billings

Derrière ce “joli” petit nom se cache tout simplement les fameuses “pertes blanches”. Elles apparaissent juste avant l’ovulation, c’est-à-dire environ 2 semaines avant l’arrivée des règles. Plus elles sont abondantes et plus la phase ovulatoire est proche ! Lorsque la glaire a une texture élastique et translucide, vous êtes en train d’ovuler. Si vous souhaitez faire un enfant, c’est le moment de passer à l’action. Si vous ne souhaitez pas d’enfant, c’est le moment d’utiliser un préservatif.
La glaire cervicale joue un rôle très important dans la conception d’un enfant. Elle va en effet nourrir et surtout transporter les spermatozoïdes jusqu’à l’ovule pour le féconder !

2. Une modification de la température corporelle   

En début de cycle, la température corporelle est relativement basse (en dessous de 37°) et plutôt stable. Dans un second temps, la température va chuter et va atteindre son niveau le plus bas, environ 36,5°. Cette chute brutale de température correspond à l’ovulation. Lorsque la phase ovulatoire est terminée, votre température va de nouveau augmenter, pour atteindre un taux supérieur à 37°. Cela signifie que la période ovulatoire est terminée. Au bout de 2 semaines, si vous remarquez que votre température se maintient à un taux supérieur à 37°, cela signifie que l’ovule a été fécondé ! Vous êtes probablement enceinte ! Mais si la température rechute, c’est que vous êtes proche de l’arrivée de vos règles.

Si vous souhaitez connaître votre période d’ovulation en suivant votre courbe de température, il est conseillé de la prendre le matin avant de vous lever, et à heure fixe.

3. Une poitrine plus lourde

Pendant l’ovulation, les seins ont tendance à être plus tendus et plus gonflés. C’est un phénomène hormonal et aucune poitrine n’est épargnée selon sa forme ou son volume ! Vous pouvez donc repérer les modifications de vos seins en les palpant régulièrement?

4. Des douleurs abdominales 

Il est parfois possible que les femmes ressentent l’ovulation ce qui a pour effet des douleurs dans le bas ventre d’un côté ou de l’autre en fonction de l’ovaire à l’origine de l’expulsion de l’ovocyte. Ces douleurs peuvent se déplacer dans le bas du dos et s’accompagner de ballonnements et de nausées.

5. Le “spotting”

A ne pas confondre avec les règles ! Le spotting prend la forme des pertes blanches et sa couleur est brune car il s’agit simplement de sang vieilli. Contrairement aux règles qui suivent un cycle, le spotting est quant à lui occasionnel. Son origine vient du follicule qui entoure l’ovocyte lorsque ce dernier se développe. Quand l’ovocyte grandit, le follicule se rompt ce qui provoque des saignements. Ces saignements prouvent donc que l’ovule a été libéré et est prêt à être fécondé.

6. La rétention d’eau

Pendant la période d’ovulation, certaines femmes peuvent ressentir un gonflement dans leurs jambes ou les hanches. Ce phénomène est dû à une augmentation du taux de progestérone dans le sang, qui favorise la rétention d’eau.

7. Une montée fracassante de votre libido

Pendant la phase de l’ovulation, le corps libère des hormones qui augmentent sensiblement la libido ! Ces hormones sont la testostérone, un hormone mâle produit en petite quantité par les femmes mêlé à l’oestradiol, de la famille des oestrogènes. Ce phénomène intervient deux jours avant la période d’ovulation, histoire d’être au top pendant la période ovulatoire, moment propice à la procréation (#QueLaNatureEstBienFaite).

Vous voilà donc “armée” pour repérer au mieux les signes de l’ovulation que ce soit pour envisager une grossesse ou pas d’ailleurs. Le plus important étant de connaître son corps et son fonctionnement et surtout de ne pas se comparer aux autres femmes car tous les cycles sont dans la nature.

Vous aimerez peut-être ...