enfant hyperactif

Comment savoir si mon enfant est un hyperactif ?

Hyperactivité : ça veut signifie quoi vraiment ce mot ? Tout le monde me dit que mon petit n’arrête pas de bouger dans tous les sens, qu’il ne tient pas en place une seconde et qu’il n’en rate jamais une. Mais qu’est-ce qui doit vraiment m’alerter dans son comportement ? 

Enfant hyperactif : qu’est-ce que ça signifie pour un médecin ? 

Un enfant hyperactif est atteint d’un trouble neurodéveloppemental. On appelle cela le TDAH. Cela signifie Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité . Si on emploie des termes moins barbares ce trouble correspond à un enfant qui fait preuve d’une agitation incessante et intense, et d’un manque d’attention. On parle d’hyperactivité quand ces comportements peuvent constituer un handicap dans la vie quotidienne de l’enfant.   

Quels sont les symptômes annonciateurs ? 

Vous pouvez percevoir chez l’enfant : 

  • Une agitation physique inhabituelle ou une hyperactivité motrice  
  • Du stress,
  • De l’angoisse,
  • Un manque d’attention,
  • Une impatience perpétuelle,
  • De l’impulsivité.

Nous pouvons tous, en fonction des périodes de notre vie, être secoués par des événements. Ce qui peut engendrer des comportements aux symptômes similaires. Ces derniers peuvent caractériser une hyperactivité si ils sont :

  • Perpétuels,
  • Intenses,
  • Handicapants pour l’enfant,
  • Un frein aux études, à la socialisation, au développement mental, à son apprentissage.

A quel âge déceler l’hyperactivité ?

Les enfants âgés entre 5 et 11 ans sont surtout touchés par ce trouble. 

Enfant hyperactif : comment le diagnostiquer ? 

Il faut consulter votre pédiatre. Il va pouvoir vous orienter vers un pédopsychiatre voire un neurologue. Malheureusement, les manifestations sont tellement variées que l’on pose souvent un diagnostic seulement vers 9-10 ans. Dès qu’on pose le diagnostic, l’expert médical va pouvoir proposer une prise en charge et la personnaliser.  

Comment naît ce trouble chez l’enfant ? 

Si il est impossible d’ignorer une possible hérédité comme cause de l’hyperactivité chez votre enfant, vous ne devez pas vous culpabiliser. Vous allez être là pour lui et l’aider. IL n’y a pas de doute, vous êtes un super parent. Sachez que l’hérédité n’est pas la seule possibilité. Si on laisse la génétique, d’autres causes peuvent entraîner ce trouble :

  • Un dysfonctionnement au niveau de certains circuits cérébraux,
  • Une incapacité du corps à stocker correctement le fer,
  • Une prématurité à la naissance,
  • Un manque d’oxygène à la naissance,
  • Une exposition au tabac et à l’alcool pendant la grossesse.   

Hyperactivité : quelle prise en charge ?

N’ayez crainte pour la prise en charge. Le but ? Proposer des traitements surtout thérapeutiques basés sur : 

  • Une analyse du comportement de l’enfant à l’école et en famille,
  • Des questionnaires remplis par les parents, des proches, le corps enseignant, le médecin de famille voire même l’enfant si l’expert le considère apte à le faire,
  • Plusieurs tests physiques,
  • Divers examens intellectuels
  • Des tests psychomoteurs, 
  • Des scanners cérébraux.

Les médicaments s’administrent seulement en deuxième intention et seulement si il faut vraiment y avoir recours. Il ne faut en aucun cas utiliser de médicaments sans prescription médicale valable. 

Les enfants hyperactifs ont des super pouvoirs

Les enfants atteints d’hyperactivité doivent être suivis, mais ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est qu’ils ont des super pouvoirs. On parle tout le temps de leurs faiblesses, mais ce sont des enfants dotés :

Associations à contacter : 

tdah-france.fr

Sources :

ncbi.nlm.nih.gov

HAS

Ameli.fr

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.