Les écrans : télé, smartphone, tablette, à partir de quel âge ?

Télé, smartphone, tablette, à partir de quel âge autoriser les écrans ?

Télévision, smartphone, tablette, on ne va pas le cacher, ils sont devenus des vrais membres de la famille. Mais des membres que les enfants doivent à tout prix éviter de trop fréquenter. Interdire totalement, en limiter l’accès, quel est le bon mode d’emploi des écrans avec les enfants ?  

Enfants et écrans avant 3 ans : le meilleur dessin animé c’est celui qu’il se crée lui-même

Il se passe tellement de choses merveilleuses avant 3 ans que les écrans peuvent perturber. Votre enfant est en plein apprentissage, il : 

  • Découvre le monde, 
  • Développe sa motricité, 
  • Commence à imiter, 
  • Commence à parler. 

Pour que toutes ses capacités se développent dans de bonnes conditions, il est préférable de ne pas l’initier aux écrans car allumés, ces derniers accaparent son attention. Ils le rendent agité et nuisent à sa concentration. Avant 3 ans, un bébé a besoin d’être acteur de sa vie et pour arriver à vivre cela pleinement, il a besoin d’avoir des interactions et de se repérer grâce à elles. C’est en effet dans le langage avec les parents que l’enfant va apprendre à développer ces interactions. Il doit être dans la communication avec la réalité. Un bébé reste passif face à un écran, il ne peut pas mettre en pratique ses 5 sens et ne peut pas se percevoir comme acteur.

Règle d’or : “Pas d’écran avant 3 ans ”  

3-6-9-12 : à chaque âge son étape et ses règles

A 3 ans

Bienvenue à la maternelle ! La construction se poursuit avec de nouvelles interactions, votre enfant va agrandir son monde de connaissances avec de nouveaux compagnons, la découverte d’une nouvelle maîtresse, de nouvelles activités manuelles et motrices.

A cet âge il est indispensable de faire attention à leur grande sensibilité qui les empêche de distinguer réalité et fiction. Si vous êtes devant un écran avec votre enfant, privilégiez les sessions les plus courtes et veillez à ce qu’il n’y ait strictement aucune image violente. Car à cet âge tout ce qu’il voit, est associé à la réalité. Il ne fait pas de distinguo.

Quel temps devant quel programme ?

10 minutes devant une émission adaptée, pas plus. Ce temps de concentration devant un écran est déjà conséquent pour un enfant. Un temps plus long peut affecter son sommeil et sa concentration. 

Après 6 ans

A cet âge pas plus d’une heure d’écran par jour. Si il est capable à présent de faire la différence entre fiction et réalité, il faut tout de même privilégier les émissions pour la jeunesse. On partage avec lui des :

  • Emissions d’animation,
  • Films ou dessins animés pour enfants,
  • Emissions éducatives,
  • Documentaires (culturels, historiques).

Et surtout, on continue de privilégier les interactions autour de jeux de société, de de développer son goût pour la lecture et les activités manuelles qui stimulent sa créativité et son imagination.

Avant 9 ans il est possible de lui expliquer le fonctionnement d’Internet et surfer avec lui. On lui enseigne son utilité et on l’initie en même temps aux règles de droit à l’image et à l’intimité. De lus, à cet âge-là, on se rappelle que les écrans ne doivent pas être présents dans sa chambre et que les meilleures découvertes restent celles qu’il réalise par lui-même.

Après 9 ans

Le monde d’internet s’ouvre à lui sous votre haute surveillance et avec des règles précises : 

  • Ne jamais croire tout ce que l’on voit sans avoir confirmer avec d’autres sources,
  • Lui rappeler que ce qui est posté peut être vu par tout le monde,
  • Tout ce qui est posté reste pour la vie sur Internet,
  • Choisissez ensemble les programmes autorisés. 

Et pensez à paramétrer le contrôle parental !

A 12 ans

Il peut aller sur Internet seul (vous avez mis un contrôle parental dessus) mais des horaires doivent être respectés. Et surtout, pas de connexion le soir. 

Attention par contre au téléchargement et au plagiat, vous devez lui expliquer ce qui est légal et lui rappeler qu’une loi commune s’applique sur Internet. Toutes les occasions sont bonnes pour lui rappeler les dérives d’Internet et des réseaux sociaux. Car à cet âge ces communautés virtuelles peuvent vite devenir nocives et perturber sa représentation. Il ne faut pas que les réseaux développent une vulnérabilité chez lui et sabote sa santé mentale. On sait combien quand on est jeune, on peut vite se créer de faux complexes à cause de toutes les images véhiculées sur le net.

Les limites doivent être respectées peu importe les écrans utilisés. Les ados ont envie de choisir leurs programmes et vous allez devoir faire preuve de plus de fermeté. C’est qu’arrive la fameuse phrase “Oui mais mon copain lui il a le droit de regarde ça” . Si son compagnon de classe a le droit de regarder des films plus ou moins violents, cela se passe chez lui. Pas chez vous. Même si à cet âge ils ont beaucoup plus de facilité à accéder aux images, il faut porter un regard sur ce qu’ils visionnent, écouter et surtout à leur apprendre à choisir ce qui correspond à leur sensibilité.  

Rappel :

  • Avant 3 ans : pas de télévision,
  • Avant 6 ans , pas de console personnelle,
  • Après 9 ans , autorisation pour surfer sur Internet accompagné d’un adulte responsable,
  • Après 12 ans , accès aux réseaux sociaux.

Et le journal télé, à quel âge lui donner le droit de le regarder ?

Pas avant 6 ans. Surtout, on l’accompagne la première fois et on discute avec lui de ce qu’il a pu voir. Si vous sentez que cela a pu le perturber, il ne faut pas laisser votre enfant sans réponse ou interloquer devant ce qu’il voit. Vous pouvez tout à fait zapper de chaine si vous voyez que les reportages ne sont pas du tout acceptables à son âge et lui poser des questions si vous sentez qu’il est perturbé pour le rassurer. 

Ecrans et jeux vidéo

Il existe une signalétique pour les jeux vidéos composée de pictogrammes, comme pour les films. Cette signalétique européenne (dite PEGI) apparait sur les emballages des jeux et indique un âge à respecter pour y jouer ; 3, 7, 12, 16 et 18 ans. Pensez à bien vous renseigner sur le jeu réclamé par votre enfant avant de l’acheter. 

Et la liseuse, on valide ou pas cet écran de lecture pour les enfants ?

4 manières d’utiliser des écrans de manière raisonnée en famille :

  • Appeler de la famille éloignée en vidéo,
  • Partager des reportages et des documentaires pour approfondir des connaissances,
  • Concevoir des vidéos ensemble,
  • Apprendre le graphisme en famille (pour créer de jolis projets d’école ou associatifs).

On recommande cet objet numérique plutôt vers l’âge de 10 ans. Avant, il vaut mieux éviter de leur laisser entre les mains. Les enfants ont besoin de se familiariser avec les livres, de les prendre en main, et de développer leur motricité fine en tournant les pages. De plus, quand certains maîtrisent rapidement la lecture, d’autres ont besoin de plus de temps, et passer par l’objet livre peut les aider dans cet apprentissage en posant les mains sur les lignes pour suivre les mots ou même de les surligner. Mais si vous avez envie de partager une histoire de manière plus interactive qu’avec un livre avec votre enfant, pourquoi ne pas essayer les fabriques à histoires type Lunii . Comme avec un livre, votre loulou va fabriquer sa propre aventure, enrichir son vocabulaire et développer intelligemment son imagination .

Sources :

CSA

Inserm

JAMA Pediatrics

En cas d’exposition à des contenus illicites :

Vous pouvez utilisez la  plateforme Pharos  du ministère de l’Intérieur

Articles liés