Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

Commetn anoncer qu’en est enceinte à son aîné

La did list pour combattre la charge mentale, ça marche vraiment ?

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 16 Fév 2021

Vous êtes fatiguées, épuisées, et ces to do lists toujours plus nombreuses sur le bureau ne cessent de vous hanter. Elles ne font que renforcer notre charge mentale de mères présentes sur tous les fronts. Elles sont certes pratiques, mais elles ne nous aident pas à se sentir bien dans nos baskets de mamans overbookées. Comment enrayer tout ça ? En rédigeant la meilleure des listes qui puisse exister sur Terre : “La did list”. Vous allez retrouver le sourire avec cette nouvelle copine, promis.

La “to do list” c’est bien, mais ça, c’était avant

Do to list des courses, des consultations médicales, des tâches ménagères, des horaires de sport, des anniversaires, stop ! La multiplication de ces fiches à rallonge va nous rendre folles. On a l’impression que ces listes ne se terminent jamais, qu’il y a toujours quelque chose à ajouter dessus, qu’il y en a toujours une nouvelle à créer. Elles nous obnubilent, nous font cauchemarder, et peuvent nous faire craquer. Penser, anticiper, calculer, déléguer, tous ces verbes qui composent cette fameuse charge mentale nous font vivre en enfer et se trouvent sur ces fameuses listes. On ne vit que pour elles et non pour nous. On zappe complètement l’essentiel (notre bien-être) et on ne pense que tâche, tâche, tâche. La meilleure chose à faire pour enrayer tout ça ? C’est de créer sa did list. On passe à l’action. 

La did list va-t-elle nous sauver de la charge mentale ?

La did list est un pied de nez aux do to lists avec un contenu qui est tout l’inverse de cette fiche remplie de tâches. Au lieu d’y inscrire toutes les choses qu’il vous reste à faire, vous y inscrivez toutes les choses que vous avez faites dans une journée. C’est la psychiatre Aurélia Schneider qui a donné cette astuce car pour elle “C’est seulement en écrivant que l’on réalise les aberrations qui constituent notre vie et qui, pourtant, paraissent tout à fait banales au quotidien”.

Qu’est-ce que j’ai accompli ?

Que ce soit des choses banales, des tâches de la vie quotidiennes qui semblent anodines (faire son café, signer les contrôles des enfants, donner à manger au chien, sortir les poubelles)… Peu importe, le but est de lire noir sur blanc ce qu’on est capable de faire en 24 heures. Vous vous rendez compte qu’entre 7 et 8 heures vous avez peut-être déjà : 

  • Levé les enfants,
  • Habillé le/les plus jeune(s),
  • Préparé le petit déjeuner,
  • Joué le réceptionniste entre 2 vols de tartines,
  • Géré une première dispute autour du vol de la dernière crêpe,
  • Vérifié les cartables,
  • Rangé la table de la cuisine,
  • Envoyé tout le monde au brossage des dents,
  • Checké que les goûters sont dans les poches.

Imaginez la did list quand la journée se termine ?

Comment construire une did list ?

C’est tout simple :

  • Prenez 2 jours pour faire votre did list. Au-delà vous risquez de passer vraiment des heures à la lire,
  • Rédigez-la le soir au calme après avoir coucher les enfants,
  • Listez toutes les choses que vous avez faites dans la journée,
  • Vous pouvez diviser votre feuille en plusieurs créneaux : matin, journée, soir.

Cette liste va vous faire un choc, c’est indéniable. Non seulement elle va vous ouvrir les yeux sur tout ce que vous faites en peu de temps. Mais elle va vous aider à mettre en place un dialogue au sein de la famille pour mieux répartir les tâches. 

Célébrer sa did list

Vous vous rendez compte de tout ce que vous avez fait dans une journée ? Tous les voyants ont du s’allumer dans votre esprit quand vous avez reçu votre électrochoc. Et il est temps de célébrer vos réussites. De vous congratuler. Oui le circuit en voiture quotidien (nounou, crèche, école, pain, pharmacie, salle de sport, retour à la maison) est un vrai rallye de pro. Oui l’organisation bain-devoirs-repas-histoire du soir-coucher, c’est un sport d’endurance. Pas question de rester les bras balans face à ça. On crie, on chante, on danse, on saute. On a le droit d’être vraiment fière de soi. Vous êtes une personne formidable avec des ressources phénoménales. Mais des ressources qu’il va falloir protéger pour ne pas accroître cette charge mentale.

Transformer l’essai avec le dialogue

Vous avez marqué un essai avec la did list. Comme en rugby il faut désormais le transformer pour renforcer tout le positif qui s’en dégage. La did list doit avoir un impact dans votre quotidien et l’organisation des tâches. Et pour aider à lui donner un sens concret il faut dialoguer avec votre moitié.

Comment se parler sans se rejeter la faute ?

L’explication de la did list ne doit pas être une source de querelle au sein d’un couple. Elle doit vous permette de faire comprendre à l’autre que vous avez besoin de souffler un peu et que gérer toute cette charge est parfois compliqué. Le but n’est pas de l’incriminer en lui disant que vous faites tout, le but est de trouver une meilleure répartition des tâches pour vous sentir mieux physiquement et psychologiquement. Rappelez-lui que vous avez toujours pu compter sur lui, et que là vous avez besoin de cette épaule. Une fois le dialogue lancé vous vous sentirez plus à l’aise pour discuter. Le message est passé ? Parfait, on passe au repas pizzas-cookies devant la série préférée de la famille et on revoit la répartition des tâches avec tout le monde. Même Médor le cocker et lulu le siamois ont le droit de participer.

Vous reprendrez bien un peu de gratitude ?

La did list, c’est fait, dialoguer avec sa moitié c’est fait. Il vous reste un exercice vraiment chouette à tester pour renforcer la réussite de votre did list : c’est un exerce de gratitude.

Le but ? Notez 3 choses que vous avez réalisées dans la journée. 3 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissante. Pas la peine de penser à des trucs vraiment incroyables. Votre mari vous a dit que cette robe vous rendait vraiment sexy, vous ave bu le meilleur chocolat du monde qui a redoré votre journée.. Pas la peine de chercher loin. Repensez à toutes ces choses avant de vous coucher. Ces minutes de gratitude qui participent à votre quotidien font terriblement du bien au mental.

Vous aimerez peut-être ...