Inscrivez-vous à JOORNAL pour accéder à la catégorie {nom.catégorie}!

Maman, j’ai fait pipi au lit : comment gérer l’énurésie nocturne ?

Maman, j’ai fait pipi au lit : qu’est-ce que c’est l’énurésie nocturne ?

Inscrivez-vous pour créer votre liste de favoris
Le 23 Fév 2021

Pourtant propre depuis plusieurs mois et aucun souci à l’école, tout à coup les draps se retrouvent souillés le soir. Votre loulou se réveille en pleurs après avoir fait pipi au lit. Si l’apprentissage vers la propreté est un long chemin semé d’obstacles pour votre enfant, l’énurésie peut venir perturber ce parcours vers l’autonomie.

“Maman, maman, j’ai fait pipi. 4 heures du matin, je me demande ce qu’il se passe. Et là, stupéfaite je vois les draps de Lolo tous mouillés. Cauchemars, frayeur, je ne sais pas, à 4 ans et demi c’est la première fois qu’il fait ça. Il est propre pourtant et à l’école on a jamais eu de soucis. Mais là c’est déjà la 4e fois qu’il fait au lit en pleine nuit”, Cléa, maman de Loïc, 6 ans

C’est quoi l’énurésie nocturne ? 

Il s’agit d’un terme médicale qui désigne le fait de faire pipi au lit. L’enfant urine en fait totalement et naturellement sans s’en rendre compte. 

Quand cela survient-il ?

Souvent après 5 ans. Mais il faut savoir que 2 types d’énurésie existent ;

  • Celle appelée “énurésie primaire”  : si votre enfant n’a jamais été propre la nuit
  • Et “l’énurésie secondaire” : si votre enfant a été propre pendant 6 mois d’affilé ou plus.

Une fois qu’on a distingué ces 2 types, il faut savoir si :

  • Votre enfant fait pipi toutes les nuits,
  • Votre enfant à plus de 8 ans fait pipi la nuit à cause d’un événement qui a eu lieu dans la journée,
  • L’énurésie est épisodique : elle peut avoir un lien avec un accident de la vie (séparation des parents, déménagement, nouvelle école…)

Pourquoi mon enfant fait pipi au lit la nuit ?

Plusieurs causes existent mais avant de parler de troubles plus psychologiques, sachez que l’énurésie peut être liée à des causes primaires et biologiques.

La vessie peut être diminuée en cas d’instabilité ou d’hyperactivité vésicale. Et ça signifie quoi concrètement ces termes ? La vessie n’arrive pas à se remplir sans contracter des envies terribles d’aller aux toilettes. Pourtant elle a une taille normale mais elle se comporte comme si ce n’est pas le cas.

Et ce souci concerne quels enfants ? Surtout ceux qui font pipi le jour et ont des envies vraiment pressantes. La nuit quand ils dorment d’un sommeil profond, l’énurésie se déclenche.

Autre cas, la quantité d’urine produite la nuit peut être vraiment conséquente. Et pourquoi ? L’hormone antidiurétique n’arrive pas à faire son job correctement enf ait. Elle n’est pas sécrétée en assez grande quantité. Résultat, quand les enfants ont peu bu le soir les couches sont vraiment lourdes et peuvent déborder.

Mais si l’on détaille un peu plus les causes de l’énurésie, des facteurs pour certains plus psychologiques peuvent être des pistes privilégiées :

  • Déménagement,
  • Séparation des parents,
  • Changement d’école,
  • Echec scolaire,
  • Trouble affectif,
  • Difficulté à se réveiller,
  • Troubles du sommeil,
  • Hérédité des parents qui ont connu le même souci enfant.

Enurésie : et ça se traite comment ?

Par des mesures hygiéniques dans un premier temps : 

  • Aller régulièrement aux toilettes,
  • Lui apprendre les signes d’une vessie pleine,
  • Lui expliquer qu’il ne faut pas retenir ses urines et aller aux toilettes dès qu’on en a envie,
  • Surveiller qu’il ne boive pas des litres avant d’aller au lit,
  • Lui installer une veilleuse pour le rassurer si il a peur de se lever pour aller aux toilettes.

Et surtout parler, parler, parler, et déculpabilisera l’enfant. Il ne doit pas se sous-estimer et penser qu’il est moins bien qu’un autre. 

Des traitements médicamenteux :

Attention ces traitements sont discutés avec le médecin en cas de besoin et c’est le professionnel de santé qui choisir de donner ces médicaments. Si la prise en charge se base en premier sur des mesures hygiéniques et de nombreuses discutions pour rassurer l’enfant, on peut mettre en place un traitement pour réduire la production d’urine la nuit. 

Remettre des couches en cas d’énurésie est-ce participer à la régression ? 

C’est une solution pour affronter les nuits hors de la maison. Peut-être que votre enfant se sentira plus rassuré de ne pas avoir à affronter le regard des autres mais cela ne doit pas devenir une habitude. On remet des couches dans des situations exceptionnelles en complément des mesures hygiéno-diététiques que l’on apprend à son enfant. Pourquoi ne pas essayer de lui mettre des couches culottes plutôt que de vraies couches ?  

Un enfant énurétique :

  • On ne le punit jamais,
  • On ne le culpabilise jamais.

Agir comme cela peut aggraver le souci et impacter sa confiance en soi et son estime de soi. 

Enurésie : quelles mesures pour aider son enfant à la maison ? 

On joue la carte soutien à fond avec son enfant et on participe aux mesures hygiéno-diététiques : 

  • Limiter la quantité de liquide bu avant d’aller se coucher,
  • Ritualiser le passage aux toilettes avant d‘aller au lit,
  • Mettre une alèse sous le drap pour protéger le matelas,
  • Poser des changes près du lit pour qu’il se change si besoin.

Et on pense toujours à :  

  • Le féliciter quand il n’y a pas eu de pipi au lit,
  • Rassurer l’enfant en lui expliquant que cela arrive à plein d’autres et qu’il n’est pas “bizarre” comme lui peut peut-être le penser,

Si la situation dure vraiment longtemps, consultez votre médecin pour en parler et avoir des renseignements médicaux plus précis sur ce qu’il faut faire.

Sources :

urofrance.org

ncbi.nlm.nih.gov

Vous aimerez peut-être ...