Apprendre à en faire moins dans ma vie de maman overbookée m’a rendu meilleure

“Apprendre à en faire moins dans ma vie de maman overbookée m’a rendu meilleure”

“J’ai craqué devant mes enfants en rentrant du  boulot un jour. Masque jeté dans l’évier, gel hydroalcoolique débouché et coulant parterre entre 2 mouchages de nez plein de larmes. Je n’en pouvais plus. J’ai pris les to do lists et je les ai jeté à la poubelle. Je me suis dit stop ma fille, t’arrête là, ça suffit. La maison est pas rangée ? Tes enfants s’en moquent. On mange des pizzas surgelées pour le dîner et t’as laissé la salade dans le coffre en sortant les courses ? Tes enfants sont heureux, les pizzas c’est la vie. Préparer le call avec le boss à 20 heures car il n’a pas eu le temps de t’appeler avant ? Excusez-moi mais j’ai terminé ma journée. Et monté un plan business à 20 heures j’ai pas la tête à ça. Cette fois, j’écoute mon corps, et je fais comme je peux”.

Coup de gueule de Seilma, maman de 3 terreurs merveilleuses.  

“A l’aide”. Ce sont les mots de Seilma qui nous a contacté avec ce coup de gueule sur Joone. Et ce sont les mots qui vous viennent peut-être à l’esprit quand soudain vous vous postez devant votre frigo, to do lists accrochées avec un magnet photo de vos enfants en plein cours de grimaces ? Que faire pour diminuer ces charges ? On range la panique aux ordures, et on applique les principes de Mai, notre sophrologue. Zen soyons zen !

Appliquer la décharge mentale dans une vie de maman

Mai est sophrologue et est comme vous, maman. Elle sait combien on peut faire des choses folles dans cette vie à mille à l’heure, et combien de fois on a eu envie de se comparer aux autres. Pour vous aider à diminuer le contenu des to do lists et appliquer la décharge mentale à votre quotidien, Mai vous propose des pistes :

  • Arrêter de se comparer aux autres. Faire les choses car on a envie de les faire (et pas pour essayer de plaire aux autres ou rentrer dans les cases). Etre maman, ce n’est pas une compétition. Il n’y a pas médaille ou de mérite. Cela peut être difficile car il y a la pression et les injonctions, mais cela nécessite de se connaître avant tout.  
  • Arrêter d’essayer de faire entrer 1000 choses sur une petite plage horaire. Mais plutôt réfléchir à ce qu’on peut faire réellement (et ce qu’on a envie de faire) sur cette plage horaire. 
  • Etre flexible et bienveillante envers soi car c’est normal de ne pas être au top de sa forme tous les jours. Il est important de prendre son état, son énergie en compte et adapter ce qu’on a à faire en fonction. Il faut éviter de se créer et de se mettre en difficulté.
  • Faire une Done-List (ou son autre nom : la did list ) : en fin de journée, repasser en revue sa journée et noter tout ce qu’on a fait en réalité. Cela permet de réaliser que même si on n’a pas réussi à aller au bout de notre to-do, et bien on a quand même fait beaucoup de choses.  Booster d’égo garanti ! 

Gérer les hauts et les bas dans une vie de couple

Un couple, ce sont 2 êtres, pas toujours sur la même longueur d’onde. 2 êtres qui s’aiment mais qui des fois, craquent, perdent pied et ne savent plus communiquer. Oui ça arrive, oui vous n’êtes pas un cas d’étude à mettre dans un coin. Personne ne se ressemble et personne n’a la vie rêvée d’une photo de couple comme sur papier glacée posté avec retouches sur les réseaux. Et pour apprendre à gérer les hauts et les bas, essayez :

Déléguer en suivant les règles d’or : 

  • Ne pas imposer/donner d’ordre, 
  • S’organiser conjointement,
  • Laisser faire. Chacun a accepté sa mission et en a pris la responsabilité, 
  • Essayer de se prévoir des moments pour soi. 
  • D’adopter une bonne communication qui n’induit aucun sous entendu, 
  • Ne pas considérer que votre partenaire doit deviner que vous avez besoin d’aide car il/elle peut voir la situation sous un autre angle. Il est donc important de faire des demandes claires. 
  • Pour les futurs parents, ne pas hésiter à réfléchir avant l’arrivée de bébé à l’organisation qu’ils souhaiteraient adopter pendant le congé de la mère (congé maternité ou parental) et après la reprise du travail .

Le danger avec la charge mentale c’est d’avoir l’impression d’avoir le rythme métro boulot dodo et de ne pas avoir de temps pour soi (et pour son couple). Se prévoir du temps pour 2 avec des micro dating , même si ce n’est qu’une heure c’est déjà cela qui va aider votre couple à se retrouver à et se détendre. 

Et au boulot, comment appliquer la décharge mentale ?

Avec les confinements, les couvre-feux, nos emplois du temps sont complètement chamboulés appliquer des principes de décharge mentale peut être compliqué. Et les charges de travail peuvent même explosées pour certains car on reste connectés parfois bien plus longtemps sur nos mails et nos drive Google quand on est la maison. La déconnexion n’est plus à l’ordre du jour. Mais la surcharge a un coût mental et physique sur notre corps. Et il faut se rappeler de ces mots : “Le moins est le copain du mieux”, la preuve comme Mai l’explique, il faut : 

En faire moins mais mieux. Il ne sert à rien d’essayer d’en faire le maximum au bureau. Pour être plus efficace, il vaut mieux en faire moins, mais mieux.

A méditer.

Articles liés