N’ayez plus peur de faire manger des morceaux à bébé

Oui : même sans dent, votre bébé peut manger des morceaux. Alors suivez le guide !

L’alimentation de bébé : une sacrée aventure. Faire manger des morceaux à bébé c’est une crainte pour certains parents. Et pour certaines bébé une aventure parfois un peu compliqué. Pour passer cette étape et que bébé savoure cette nouvelle texture, Tiffany Deroyer, diététicienne-nutritionniste pédiatrique, nous accompagne sur le chemin de la diversification avec bienveillance.

“Mon pédiatre m’a dit que bébé a le droit de manger des morceaux. Il a 12 mois. Mais j’ai peur de lui en donner. Je ne veux pas qu’il s’étouffe . Je ne sais pas comment m’y prendre et je reste sur mes purées”.

Clara, maman de Dan, 12 mois.  

L’aventure alimentaire de bébé

Lait (maternel ou infantile), purée mixée-lisse, moulinée, laitages, compotes, bébé connaît les textures liquides, lisses des aliments mais les morceaux, c’est tout nouveau pour lui. Après avoir testé les légumes et les fruits écrasés, vous lui apprenez à manger des plats plus consistants et les morceaux sont une nouvelle aventure alimentaire qui vous effraie ne vous rassure pas. Plus que lui. Mais à quel âge peut-il commencer à en manger ? Faut-il qu’il ait des dents ?

Si bébé a le réflexe de succion-déglutition depuis qu’il est né, il va acquérir la mastication avec le temps. Et pour l’amener à tester les morceaux, vous pouvez augmenter petit à petit le gradient de texture :  

  • La purée mixée-lisse,
  • Les purées mixées plus épaisses ou moulinées,
  • La purée granuleuse (avec des mini grains),
  • La purée écrasée avec des petits morceaux fondants,
  • Les légumes en petits morceaux fondants puis en morceaux directement.

Autre technique : vous pouvez proposer dans l’alimentation de bébé directement des morceaux sans passer par cette évolution de textures, comme dans le cas de la diversification menée par l’enfant, ou DME . Certains enfants préfèrent les textures bien tranchées.    

12 mois le bon âge pour donner des morceaux ? 

La mastication se développe progressivement au moment de la diversification alimentaire mais elle n’est mature qu’entre 5 et 7 ans. Et chaque enfant a son propre rythme d’apprentissage. Ce n’est pas une question d’âge pour l’introduction des morceaux mais une question de stade de développement. On peut commencer à donner des morceaux à bébé :

  • Dès l’âge de 6 mois et idéalement avant 1 an,
  • Dès qu’il tient assis tout seul, ou avec un minimum de soutien,
  • S’il est capable de faire le main-bouche pour aller chercher des objets à mettre à sa bouche,
  • S’il montre un intérêt pour les aliments qu’on lui propose,
  • Et si est curieux de ce que vous mangez devant lui.

J’ai peur que bébé s’étouffe en mangeant

Bébé est comme vous. Il possède des réflexes. C’est un être humain bien plus éveillé que vous ne le pensez qui possède le réflexe nauséeux, qui fait partie du développement normal de l’enfant. Il le protège des étouffements. Si les morceaux ne sont pas bien mastiqués, il ne va pas pouvoir les avaler. Ces morceaux vont être recrachés ou il va vomir. Ce réflexe permet à bébé de ramener les aliments vers l’avant ce qui les empêchent d’atteindre les voix respiratoires. Quand ce réflexe se déclenche, bébé a un haut le cœur mais rassurez-vous, il sait le gérer. Et avec le temps ce réflexe va reculer.  

Mes premiers morceaux

Quand on commence à donner des morceaux dans l’alimentation de bébé, on est attentif à la texture des aliments. On commence avec des aliments fondants (ils sont fondants si vous arrivez à les écraser entre votre langue et votre palais ou entre le pouce et l’index) puis des aliments croustillants et fondants. 

Mes premiers aliments en morceaux :

  • Les fruits vraiment murs,
  • La viande tendre : comme le poulet, mijoté ou effiloché,
  • Le poisson sans arêtes,
  • Les légumineuses,
  • Les grosses pâtes cuites,
  • Les légumes cuits,
  • Les pancakes et les crêpes,
  • Les quiches,
  • Les muffins,
  • Les soufflés.

Éviter dans l’alimentation de bébé :

  • Les fruits qui n’ont pas été pelés,
  • La mie de pain non grillée car elle peut être collante avec la salive et former une boule qui peut créer un étouffement,
  • Les raisins entiers,
  • Les tomates cerise entières,
  • Les légumes et fruits durs,
  • Les aliments crus,
  • Les saucisses en rondelles (les dangers des saucisses industrielles),
  • Les fruits à coque entiers,
  • Les aliments ronds ou collants,
  • Le fromage en bâton,
  • Le miel,
  • Les bonbons et les chewing-gum.

Bébé ne mâche, il gobe, que faire ? 

“J’ai utilisé les aliments qu’il adore pour lui proposer en morceaux. J’ai fait des bâtons de carotte et j’en mange avec lui. Quand c’est possible je le mets à table avec nous, comme ça il a l’impression de manger comme nous, de vraiment participer et c’est bien plus motivant pour lui et chouette de partager la nourriture avec la famille. Et si je galère vraiment avec l’alimentation de bébé, j’ai toujours une purée avec moi si besoin pour proposer les 2”.

Anne-Marie, maman de romain, 18 mois.  

La mastication des enfants se met en place progressivement. Pour apprendre à votre enfant à mâcher surtout s’il a pris l’habitude de gober les aliments, il est important de lui montrer l’exemple lors d’un repas à table et en famille. Vous pouvez aussi lui faire prendre conscience de ce qu’est la mastication avec une cracotte. Si votre bébé est en capacité de manger cet aliment, faites-lui entendre le bruit de la cracotte lorsqu’on la croque. Cela pourra l’amuser et lui donner envie de faire la même chose…

Articles liés