Bébé prêt à enfiler le slip... C’est l’heure de ranger (presque) toutes les couches !

Bébé prêt à enfiler le slip… C’est l’heure de ranger (presque) toutes les couches !

La rentrée approche et vous avez choisi de laisser les paquets de couches rangés pour mettre des culottes à bébé (même si les couches, vous en avez toujours sous la main… au cas où).

Vous vous demandez si l’été ce n’est pas la bonne période pour l’initier aux sous-vêtements en tissu. Car avec cette chaleur, bébé a peut-être envie d’alléger sa tenue et la culotte c’est peut-être plus agréable à porter à cette période. Sans se mettre la pression, si on pense que son enfant est prêt à tester ce nouveau vêtement, on y va tranquille, et on teste. On tente ?

On fait tomber la couche-culotte

Avant de ranger les couches, on s’assure que notre enfant : 

  • Marche sans souci,
  • Sait descendre pantalon, jupe, short… comme un grand,
  • Veut faire comme les adultes, aller aux toilettes,
  • Adore être complimenté à chaque fois qu’il va sur le pot,
  • Vous montre qu’il veut être autonome et refuse votre aide,
  • Sait exprimer ses besoins et se fait comprendre,
  • Comprend des consignes simples, voire 2 en même temps,
  • Reste au sec dans sa couche plus de 2 heures.  

Choisir ensemble les sous-vêtements

Si votre enfant semble gérer tout seul les actions citées, c’est la bonne période pour tenter de passer au slip. Pour gérer en douceur la passation de pouvoir entre la couche et le slip, vous pouvez choisir ensemble les sous-vêtements. Impliquer votre enfant va l’aider à se responsabiliser, à comprendre qu’il grandit, que ce nouveau vêtement est une nouvelle étape, et que c’est mérité. C’est une récompense pour avoir su acquérir la propreté. Il va pouvoir faire comme les grands, car il devient grand.

Et la nuit, on passe quand au slip ?

Même si votre enfant est sec le jour et sait gérer le pot, cela peut prendre à nouveau du temps avant que tout soit réglé comme du papier à musique la nuit. La nuit il peut de plus avoir un peu plus peur de se déplacer pour aller faire pipi. Il n’ose pas vous appeler. Le noir lui fait peur. Encouragez-le à y aller avec douceur. Si il a peur, vous pouvez laisser une veilleuse allumée dans sa chambre et laisser le pot au pied de son lit. Un pipi et hop, au lit. Rappelez-lui qu’il a le droit de vous appeler si il sent qu’il a envie. C’est top si il le fait. Cela prouve que même la nuit il commence à être alerte et à sentir ce qu’il se déroule dans son corps. 

Rappelez-vous qu’avant 4 ou 5 ans, c’est un peu compliqué pour un enfant de ne pas mouiller son lit la nuit. Envisagez la propreté nocturne seulement quand il est propre à la sieste.

Salir son slip, oui ça arrive et ce n’est pas grave et ce n’est pas un accident !

“On a commencé à mettre des culottes pendant les vacances. Ça a marché 2 mois. Avec la rentrée, monsieur a décidé de plus les mettre. Il refuse de s’habiller, et réclame tout le temps ses couches. Mon fils a fait pipi dans sa culotte à l’école, je pense que ça l’a perturbé. Il a honte et refuse de passer pour un bébé devant les autres.”

Lola, maman de Gaby 2 ans et demi.

Quand un enfant fait dans sa culotte, le mot “accident” est très souvent prononcé lorsque l’enfant salit son slip, or c’est tout sauf un accident ! C’est tout simplement un apprentissage…. Le terme accident peut faire peur. L’enfant ne va pas se sentir à la hauteur de la situation souhaitée par le parent. Il va alors se figer dans une posture craintive et la peur ne fait pas avancer l’apprentissage !

Il est donc important d’accompagner par un vocabulaire qui décrit simplement et sans jugement la situation. L’encourager sera un moteur dans ce nouvel apprentissage.

Et puis parfois c’est l’environnement qui parasite l’apprentissage

Une étiquette qui gêne, un morceau de tissu qui traîne sur les élastiques des slips, des pyjamas, des pantalons, des jupes… peuvent être à l’origine du slip sali. En effet, à la naissance lorsqu’on stimule une légère pression des 2 côtés de la colonne du bébé, cela le fait uriner et dans certains cas déféquer. Ce réflexe, appelé réflexe archaïque de Galant, peut être encore actif lors du passage au slip et donc toute stimulation dans le bas du dos va créer une réaction physique… Nous sommes loin de “l’accident” puisque le corps va répondre à un stimuli ! Pas de souci si votre enfant préfère couper les étiquettes, “vos désirs sont des ordres jeune apprenti, étiquette coupée !” 

Article co-rédigé avec Claire Pelletier, p sychopédagogue et consultante en intégration des réflexes . Vous pouvez la retrouver sur son site.

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *