s'habiller tout seul

Votre défi si vous l’acceptez : lui apprendre à s’habiller tout seul

Enfiler un pantalon, un pull, les chaussettes, les chaussures, le manteau… Vous voyez bien qu’il essaie de vous imiter quand vous vous habillez… Ou peut-être qu’au contraire, vous avez l’impression qu’il pourrait se balader en culotte toute la journée, ça ne l’embêterait pas plus que ça. D’ailleurs quand il faut s’habiller il joue à cache-cache pour éviter la séance de relooking.

Si vous pensez qu’il est temps de se lancer dans l’apprentissage… On vous met sur le bon chemin… Direction le dressing : on se lance ensemble.

On découvre son corps

Quand on est au bain, en train de l’habiller dans la chambre, lui mettre son pyjama, vous pouvez lui apprendre à connaitre son corps. Apprendre où sont les bras, les jambes, le cou, les mains… “Tu te souviens les bras ? Oui ? Top, tu les lèves pour mettre le pull. Et les jambes, hop on en soulève une, et l’autre, pour enfiler un pantalon, un short…” Vous pouvez lui apprendre son anatomie grâce des livres audio, des imagiers ou chanter des chansons : il va adorer. Et surtout il va les mémoriser.

On apprend à se déshabiller avant de s’habiller… Où est l’erreur ? Nul part vous allez voir…

On fait tout à l’envers, ça peut interloquer mais avant d’apprendre à s’habiller on apprend à enlever les vêtements : question de développement de motricité tout bêtement. Apprendre à enlever les vêtements aide un enfant à développer sa coordination. Dès 18 mois vous pouvez lui apprendre à enlever les vêtements : “tend les bras vers le haut pour enlever le pull”, “on assoit on va enlever les chaussettes, tu vas m’aider à tirer dessus, il faut prendre le bout et hop tu tires”. On fait ces gestes tous les jours pour les mémoriser.

Et pour s’habiller ?

On créer un rituel. Et on commence l’apprentissage quand on a du temps. Pas la peine de jouer la montre si vous savez que le lundi matin c’est la course pour tout gérer. Une fois les gestes mémorisés, vous pourrez vous lever un peu plus tôt pour qu’il prenne son temps et s’habille tout seul.

Dans la chambre, on s’assoit tranquillement avec tout le matériel : dressing ouvert, vêtements rangés dans des boites avec un dessin sur le devant pour reconnaitre les habits à prendre. Tout est rangé à sa hauteur, il faut le laisser attraper lui-même les vêtements.

Choisir ou laisser choisir ?

On le laisse faire… Même si vous vous mordez la lèvre en voyant les choix… farfelus de votre enfant…. La mode on repassera… Même avec look décalé composé par votre apprenti modeur, il reste pour vous le plus Ma-Ni-Faik des mini influenceurs. La mode on s’en moque, aujourd’hui vous l’avez encouragé, il commence à devenir plus autonome, il se responsabilise…. Vous êtes fier de lui et vous lui montrez.

Salopette, col roulé, ces vêtements font des nœuds au cerveau quand il faut trouver comment les enfiler, on choisit des habits pratiques !

Collants, chaussettes XXL, col roulé, salopette, jupe-short… On laisse les vêtements compliqués à enfiler et on choisit des pantalons à élastique, des tee-shirts à large encolure, des chaussures à scratch, des moufles, des pull tout doux (on laisse les pulls tricotés par Mamie qui gratouillent). Il faut des habits pratiques et confortables pour avoir envie de les porter.

On s’habille ensemble ? 

Un enfant adore imiter les plus grands. L’imitation est top pour apprendre à un enfant de nouveaux apprentissages. Pour le motiver on lance une musique, on est de bonne humeur et on s’habille en même temps : “Lalalala, allez on enfile la jambe, et l’autre… Lalalalala… Et hop hop on monte le haut du pantalon au nombril…. Le tee-shirt, hop, tu passes la tête dans le gros trou.”

Et peu à peu vous lui apprenez à mettre des vêtements plus compliqués pour développer la dextérité : fermeture éclair, boutons pression et pour le manteau, on se lance dans la technique du papillon.

Comment on fait ?  

  • On met le manteau parterre devant votre enfant avec le col près de lui et le bas du manteau plus bas,
  • On enfile les bras dans les manches et on les passe au dessus de la tête.

Toujours avoir une poupée à la maison

Si la poupée permet à tous les enfants de développer plein de choses : dextérité, créativité… Elle va lui apprendre comment s’habiller. On achète des vêtements pour la poupée et on développe son vocabulaire et on lui apprend à mettre ces vêtements. Cela permet de mémoriser les gestes, de les pratiquer et de faire une piqure de rappel pour connaitre son anatomie.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.