“L’éducation suédoise a bouleversé ma vie de maman”

Interpellée par la nouvelle vie parentale de sa cousine en Suède, Léa a succombé aux principes de l’éducation suédoise après en avoir discuté souvent avec elle. Séduite, elle a tenté de les appliquer avec son fils et quel bonheur pour elle à ce jour de voir combien certaines méthodes ont eu un impact vraiment positif sur le comportement et l’éveil de son enfant. Elle nous raconte tout cela avec enthousiasme…

Ma cousine a choisi de quitter la France pour poser ses valises en Suède avec son conjoint et ses 3 enfants. Des jumeaux de 4 ans et un bébé de 1 an et demi. Et depuis, sa vie a été chamboulée. Surtout sa vie parentale. Elle a adopté un nouveau mode d’éducation, et elle, s’est vraiment épanouie. Elle n’a rien à voir avec la maman survoltée et tout le temps sur les nerfs que j’ai connue. Moi même maman, je me suis dit qu’il fallait que je fasse comme elle, ou en tous les cas, que je pique quelques trucs plutôt chouettes à l’éducation inculquée désormais à ses enfants.

Ce que j’ai pioché dans l’éducation suédoise ? 

J’ai arrêté d’être à cheval sur les crises anti-légumes de mon fils

J’ai arrêté de forcer mon fils à manger des légumes à tous les repas. Je n’impose pas, je propose, et je me focalise surtout sur la semaine, je regarde entre lundi et dimanche si on a mis un peu de couleur dans les assiettes, si sur plusieurs jours on a diversifié les assiettes, si on a mangé un peu de tout. Je ne me tire pas les cheveux si un jour je vois que l’assiette est restée pleine. Plus vous forcez plus l’enfant va se contrarier. Rien ne sert de tout le temps être derrière lui.

Jouer et apprendre, 2 verbes qui font la paire pour éveiller un enfant

J’utilise les jeux pour lui apprendre les maths, le français, développer son vocabulaire, apprendre son anatomie… On s’amuse à jouer à la marchande pour apprendre à compter. On joue au cirque pour développer sa motricité. On va en forêt pour faire un peu de science : étudier la nature, éduquer à l’écologie. D’ailleurs la forêt, les pays scandinaves adorent la faire connaitre au plus jeunes. Ils adorent vivre au grand air (eux utilisent le terme de “frilufsliv” pour évoquer ce grand air). Apprendre à un enfant à vivre en communion avec la nature, à la contempler, c’est une vraie philosophie de vie.

Des études prouvent d’ailleurs que cette approche aide à diminuer le stress, à améliorer les relations avec la famille et augmente le niveau d’endorphines, hormones du bonheur. 

Et pour jouer j’utilise de plus en plus des jouets non genrés

Les Suédois sont les rois de l’éducation non genrée. De plus en plus, ma cousine m’a raconté que les écoles utilisent des livres inclusifs. Pas de fille, pas de garçon dans un conte. On met en avant des personnages dont le sexe n’est pas identifié.

En France je n’ai pas vu cela dans les magasins de jouets, mais en tous les cas, j’essaie de faire en sorte que mon fils voit le monde avec des yeux plein d’ouverture, de bienveillance, de tolérance. Il joue à la poupée, il a même une poussette. D’ailleurs, la poupée me sert pour lui apprendre l’anatomie. je lui ai appris à s’habiller grâce à ce jouet. D’ailleurs en Suède, si on utilise surtout des jouets non genrés, on en n’achète pas pas grande quantité. Il faut que l’enfant prenne conscience de ce qu’il a. Il va passer plus de temps dessus et va développer sa créativité en l’utilisant de plein de manières.   

Après j’avoue je n’adhère pas à tout dans cette éducation

Quand ma cousine me raconte comment les élèves se comportent en classe, cela me met un peu hors de moi. Autant la manière d’apprendre est top, mais le manque de discipline en cours semble conséquent. Je sais que punir n’est pas une manière de régler des choses pour aider un enfant à se responsabiliser mais de temps en temps cela m’arrive. Quand je suis à bout et que mon fils dépasse les bornes pour moi (évidemment on a pas tous les mêmes). En Suède, punir, gronder, ou même séparer des bagarreurs, ce n’est pas même en rêve. Pour une bagarre je pense que cela va un peu loin.

La Suède est vraiment à fond dans l’éducation bienveillante, respectueuse de l’enfant. Après cette éducation peut ne pas plaire à tout le monde, mais la méthode suédoise aide, à mon avis, les parents à prendre plus de recul, à éduquer de manière plus naturelle. Excusez-moi, non, le mot éduquer n’est pas approprié pour évoquer la manière de faire des Suédois. Il apprennent plus à vivre plus en harmonie avec l’enfant. Le vivre ensemble, à travers les âges, les apprentissages, les heurts, les bonheurs.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.