3-6-9-12 : cette règle claire pour protéger nos enfants des écrans

Apprivoiser les écrans avec un enfant, quand ils nous entourent partout et en toutes circonstances, ce n’est pas si simple. D’autant plus ces derniers mois ! Ecole, visio avec la famille, dessins animés pendant les réunions ZOOM des parents… Depuis 2020, les écrans sont devenus un incontournable de l’apprentissage mais aussi des loisirs et du contact social. Et cette omniprésence peut rendre les écrans nocifs pour nos enfants (tout comme à nous parents !) Alors comment identifier quand c’en est trop et limiter leur usage pour n’en garder que le meilleur ? On voit ensemble comment gérer les boutons ON et OFF.

Mais tout d’abord, pourquoi les écrans s’immiscent si facilement dans nos vies ?

Les écrans suivent le mouvement de la société de consommation dans laquelle nous vivons, qui nous pousse à vouloir obtenir tout ce que l’on veut le plus rapidement possible . Quand on reçoit un commentaire ou une notification, on a envie d’y répondre tout de suite. Et quand elles s’enchaînent, c’est bien une heure qui peut passer sans que l’on ne s’en rende compte.

Ensuite, nous sommes désormais habitués à recevoir le contenu que l’on veut “ à la carte ”, profilé-e-s que nous sommes. Alors on peut être tenté-e de dégainer notre écran qui nous sollicite sur les sujets ou pour les activités qui nous intéressent le plus.

Enfin, parce que le fonctionnement de ces écrans est fait pour répondre aux besoins humains , dans le but même de nous pousser à consommer toujours plus, et ce n’est pas négligeable. Les réseaux sociaux en particulier sont passés maîtres dans cet art. Ils nous donnent envie de savoir qui a liké notre dernière photo ou ce qui se passe dans le live. A long terme, cela peut finir par nous déconnecter de l’ici et maintenant.

C’est pourquoi, être tenté d’utiliser un peu trop les écrans n’est pas notre faute. D’autant plus quand ils occupent les enfants pour quelques minutes salvatrices. Mais là où les adultes restent avertis, les enfants ignorent les dangers d’une omniprésence des écrans. C’est pourquoi il est important de les guider dans leur usage.

Les différents usages nocifs des écrans pour les enfants et les adultes

Voici quelques “drapeaux rouges” d’un abus de consommation des écrans :

  • une personne qui ne prête pas attention à ce que les autres veulent lui dire car trop distraite par un appareil
  • une utilisation qui nuit aux relations et événements sociaux, comme les repas à table en famille ou un moment entre amis
  • ne pas savoir se passer de leur usage (se sentir obligé-e de mettre une émission télé pendant le temps du repas par exemple)
  • faire plusieurs choses à la fois et/ou superposer les écrans (jouer à un jeu sur son téléphone devant la télévision) 

Il n’y a cependant pas de règle stricte pour déterminer quand les écrans deviennent nocifs pour un enfant ou un adulte. Cela reste à la bonne appréciation de chacun. Il peut ne pas être dérangeant pour certains de se servir ponctuellement de sa tablette lors d’un repas pour chercher une information en lien avec la conversation en cours par exemple.

La règle des 3-6-9-12

Avant 3 ans, c’est très simple, les écrans, c’est niet ! Une fois cet âge atteint, il peut regarder des programmes adapté à son âge, et pas plus de 10 minutes.

A 6 ans, on limite l’utilisation des écrans à une heure quotidienne avec des émissions et des jeux qui respectent son âge.

A 9 ans, c’est la découverte d’internet. Vous pouvez lui expliquer le fonctionnement de cet outil, ses côtés utiles comme ses limites et ses dangers. Mais le tout doit toujours se faire avec votre surveillance.

A 12 ans, il peut se rendre sur Internet tout seul. N’hésitez pas à lui rappeler ce qui est légal ou non et à approfondir le sujet des réseaux sociaux avec lui.

Si vous voulez étudier la question plus en profondeur, vous pouvez vous rendre sur cet article qui aborde exclusivement ce sujet en profondeur.

D’autres solutions concrètes à mettre en place dans son quotidien

  • Mettre en place des horaires sans écrans et/ou des zones sans écrans, notamment en début et fin de journée et dans les espaces dédiés au repos
  • Limiter les raisons de se servir des écrans en leur offrant un équivalent non-digital (CD / livres / montre / jeux de société…)
  • Désactiver l’autoplay des logiciels vidéos (YouTube, Netflix)
  • Désactiver les notifications pour limiter les distractions et l’utilisation à outrance

Pensez à donner l’exemple !

Pour éviter que les écrans ne deviennent nocifs pour vos enfants, limitez vous-même leur usage. Vous pouvez aussi dire ce que vous faites pour ne pas passer trop de temps devant (même s’ils ne sont pas là pour le constater). Comme leur expliquer que même au boulot où vous passez beaucoup de temps devant votre écran, vous faites des pauses pour vous reposer les yeux et discuter avec vos collègues.

Enfin, montrez-leur que d’autres activités existent. Lisez, cuisinez, jouez d’un instrument, jardinez, bricolez, jouez devant eux ! Vous voir vous épanouir dans une activité apportera beaucoup à votre enfant.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.