Il n’est pas encore “propre” pendant la sieste… Et si ça lui arrivait à l’école ?

La première rentrée scolaire de votre enfant en petite section de maternelle arrive à grand pas et vous le savez, il y a encore des accidents pendant les siestes. Il arrive que votre enfant fasse pipi. Alors que va-t-il se passer à l’école ? Cette question est une source d’inquiétude pour de nombreux parents. Pas de panique ! La propreté n’est pas une capacité qui s’apprend. Pour le devenir, votre enfant doit être prêt physiologiquement et psychologiquement. Tous les enfants ne vont pas à la même vitesse en ce qui concerne ce sujet et il arrive qu’à trois ans, âge de la première rentrée, votre enfant ne soit pas totalement propre durant la journée. Particulièrement dans ces périodes de sieste où, assoupi, l’enfant ne va pas contrôler son envie d’aller aux toilettes.

Ce que dit la loi sur la propreté à l’école ?

Tout d’abord il est important de noter qu’il n’existe aucun texte de loi demandant expressément la propreté des enfants pour leur rentrée à l’école. Les enseignants n’ont légalement pas le droit de refuser un enfant qui a parfois des accidents. Les ATSEM sont là pour accompagner les petits élèves dans leurs apprentissages et notamment dans celui de la propreté.

Quelques pistes pour nous parents :

  • Dédramatisez pour ne pas stresser votre enfant.
  • Félicitez et encouragez-le dans ses progrès.
  • Pensez à en parler avec les maîtres et maîtresses et ATSEM.
  • Mettez des changes dans son sac.
  • Faites confiance aux rituels de maternelle, notamment sur les passages aux toilettes avant la sieste.
  • Proposez les mêmes rituels à la maison dans la continuité du travail de l’école.
  • Parfois des retours en arrière, petites régressions peuvent alerter les parents sur un mal-être ou quelque chose de nouveau dans la vie de l’enfant. Toute piste est à creuser, parlez-en avec lui pour essayer de comprendre les causes.

Sur le même thème :

SOS : La rentrée arrive mais mon enfant n’est toujours pas “propre” !

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *