Tout sur le syndrome des ovaires polykystiques

Règles douloureuses, difficulté à tomber enceinte et prise de poids ? Et si c’était le syndrome des ovaires polykystiques ?

C’est quoi, le syndrome des ovaires polykystiques ?

Malgré ce que laisse à penser son nom, ce syndrome ne concerne pas un problème de kystes. Le syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK est en fait un problème hormonal que l’on retrouve chez 5 à 10% des femmes. Le corps produit des hormones en trop grandes quantités, notamment des hormones mâles appelées androgènes, ce qui induit la production d’une multitude de follicules ovariens (qui ont été pris pour des kystes par les gynécologues en 1935, d’où le nom.) Les follicules sont les petites alvéoles qui contiennent les ovocytes.

Comment se manifeste le syndrome des ovaires polykystiques ? Quels sont les signes ?

Les symptômes démarrent en général au moment de la puberté et chaque personne peut avoir des manifestations différentes et d’intensité variable. On constate :

  • Des règles irrégulières
  • une pilosité excessive
  • de l’acné
  • une prise de poids 

Ce syndrome influe également sur la fertilité de la femme et il peut être découvert à l’occasion d’une consultation avec un couple qui n’arrive pas à avoir d’enfant.

J’ai un doute, que faut-il faire ?

Si vous avez un doute, seul un bilan gynécologique peut permettre de poser le diagnostic. Il consistera en une évaluation clinique par le médecin-gynécologue, une prise de sang avec les dosages hormonaux et une échographie pour voir l’aspect des ovaires.

Quel est le traitement du syndrome des ovaires polykystiques ?

Il n’existe pas à proprement parler de traitement qui puisse guérir de ce syndrome. En revanche, on peut prendre en charge les symptômes, les conséquences pour améliorer grandement la qualité de vie des femmes. Ce traitement symptomatique va porter sur un rééquilibrage hormonal pour réguler les cycles menstruels et la pilosité, une prise en charge du surpoids, un accompagnement afin d’augmenter les chances de fertilité et provoquer des ovulations quand il y a un désir de grossesse.

Si vous avez un doute, consultez votre gynécologue ou votre sage-femme, qui est habilitée à réaliser également le suivi gynécologique des femmes.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.