Mon enfant rentre à la maternelle… Je crois que ce n’est pas lui qui panique mais moi

Mon enfant rentre à la maternelle… Je crois que je panique plus que lui !

C’est plus fort que vous, c’est compliqué de ne pas verser votre larme quand vous vous rendez compte que bientôt… C’est la rentrée. Pas la crèche cette fois, mais la rentrée maternelle. Déjà. Et c’est un peu un choc pour vous, d’ailleurs, cela vous crée même des angoisses. La boule au ventre ce n’est pas votre futur écolier qui l’a, mais bien vous. La stratégie anti-stress à adopter pour vivre la rentrée en maternelle de votre enfant sans angoisse ? On en a élaboré une avec Charlotte, notre coach parental adorée. 

Le stress notre meilleur ennemi

“Le stress m’envahit pour la rentrée maternelle car mon premier a pleuré le jour de sa première rentrée. Et ça a duré au moins 2 semaines. Ca s’est adouci mais tous les matins on a dû mettre en place un rituel et ne pas le déstructurer pour qu’il accepte d’aller à l’école. J’ai peur de devoir vivre la même chose avec mon deuxième. Il est sociable, mais là il va rentrer à l’école, ce n’est plus la crèche. Et ce n’est plus les mêmes enfants. Ca me fait tellement flipper cette rentrée.” 

Morganne, maman de Jo, 3 ans.

Le stress est lié à la grande part d’inconnu. Et pour réduire cette part d’inconnu, vous pouvez aller faire un tour à l’école pour rencontrer la directrice/le directeur de l’établissement. Allez sur les lieux avec votre enfant, visitez le site internet si l’école en a un, demandez des retours de parents d’élèves. Dans le quartier, certains fréquentent peut-être déjà la même cour de récré. Plus vous aurez de connaissances, plus vous allez lâcher prise !

Ben oui, c’est normal d’être inquiet (surtout quand on est parent) !

“La crèche ne s’est pas bien déroulée, ça m’a marqué et ça a eu des conséquences sur mon fils. Il a fait une année à la crèche car j’étais en congé parental avant. Il a toujours été avec moi et là il avait l’impression que je ne voulais plus de lui. Là, c’est une nouvelle école, des nouvelles personnes. Je ne veux pas qu’il pense que je l’abandonne à nouveau.”

Johanne, maman de Kayl, 3 ans.

Certains d’entre nous peuvent être dans tous leurs états…. Pas de panique, vous avez le droit d’être inquiet. Ce n’est pas rien cette étape dans la vie de votre enfant. Surtout si c’est le premier. C’est l’aventure pour lui comme pour vous. Se dire que c’est normal d’être traversé par de l’inquiétude, du stress ou même de la nostalgie. Il n’y a pas de mal à être inquiet, après tout, nous confions la prunelle de nos yeux à des gens que nous ne connaissons pas complètement ! Nous sommes dans une société très séparatiste vis-à-vis de l’enfant et on veut souvent couper les parents de leurs émotions. Mais cela ne signifie pas devoir couper le cordon froidement ! L’entrée à l’école fait partie d’un processus nécessaire de séparation-individuation et il est légitimement accompagné d’un inconfort chez l’enfant et chez les parents mais c’est un passage obligé qui peut être doux s’il n’est pas dramatisé.

C’est top la rentrée en maternelle !

Et pour éviter de dramatiser, il faut percevoir cette entrée à l’école comme une chose positive ! C’est le signe que votre enfant est grand et apte à découvrir de nouvelles choses. Pensez à tout ce qu’il va vous raconter en rentrant de l’école, il en aura des raisons d’être fier ! Vous allez voir, à table une fois tous ensemble, il ne va plus s’arrêter de papoter sur sa journée, ses apprentissages, les bêtises des copains. 

Et vous ça s’est déroulé comment la rentrée en maternelle ?

Si c’est vraiment très compliqué pour vous, vous pouvez vous interroger sur votre propre entrée à l’école

  • Comment s’est-elle passée ? 
  • Comment la séparation a-t-elle été vécue ? 

Évidemment les enfants sont le miroir de nos expériences passées ! N’hésitez pas à consulter et à évoquer votre passé pour apaiser la rentrée de votre enfant. Psychologue, coach, sophrologue, hypnothérapie… Certaines thérapies peuvent être vraiment positives pour vous aider à mettre un peu d’ordre dans votre passé d’enfant et aider votre vie de parent à se dérouler plus sereinement. Apprendre à régler ses émotions est capital pour ne pas appréhender cette étape et vivre la rentrée avec le sourire. Et puis, vous savez, les enfants sont bien plus adaptables qu’on ne le pense… mais évidemment, à condition de ne pas voir les parents en mode panique à bord !

Co-rédigé avec Charlotte Klein, Coach en parental certifiée, Sophrologue, Hypnothérapeute. Vous pouvez la retrouver sur son site et sur Instagram.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Articles liés

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.