Panique à bord ! Mon enfant refuse de manger son assiette à la cantine !

Juste après la rentrée scolaire en maternelle, votre enfant vous dit que rien ne lui plait à la cantine et qu’il ne veut rien manger. Il raconte qu’il ne touche pas à son assiette et réclame des goûters plus copieux en rentrant à la maison. Faut-il s’inquiéter devant un enfant qui ne mange pas à la cantine ? Que faire pour l’aider ?

Pourquoi votre enfant refuserait-il de manger à la cantine ?

Après avoir passé de bonnes vacances à la maison, arrive le moment de la rentrée, les retrouvailles avec la collectivité et le déjeuner à la cantine avec beaucoup d’enfants et beaucoup de bruit. Les plats proposés sont nouveaux, différents de ceux mangés à la maison. Et puis il faut se servir et manger seul, la cantine réclame un peu d’autonomie, car même si les ATSEM sont là pour veiller au bon déroulement du déjeuner, elles ne peuvent pas être présentes pour tous les petits élèves en même temps.

Toute cette nouveauté peut être un peu effrayante et demander un temps d’adaptation à l’enfant. Ce comportement de méfiance vis-à-vis de la cantine peut être la conséquence du temps d’adaptation à toutes ces nouvelles règles et situations.

Doit-on s’inquiéter si notre enfant ne veut rien manger à la cantine ?

Si votre enfant mange correctement à la maison, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Et si les ATSEM ne vous disent rien à la sortie de l’école, c’est que son comportement n’a rien de préoccupant.

On peut également essayer de relativiser. Votre enfant a sans doute mangé et laissé certaines choses, mais il s’est quand même probablement nourri un peu. Ou encore, pour couper court à la conversation et à vos questions, il aura fait un raccourci et de “peu” sera passé à “rien du tout” .

Que faire ? Doit-on compenser avec un gros goûter ?

Il est important d’ouvrir la discussion et de ne pas dramatiser la situation. Effectivement, chaque enfant a ses goûts et il ne peut pas tout aimer. Cependant, il convient de poser le cadre, il est important de goûter à tout pour peut-être découvrir de nouvelles saveurs, être agréablement surpris.

L’exercice pour les parents consiste à garder le cap. On ne se jette pas sur un goûter gargantuesque et un diner énorme. On tâche de maintenir l’équilibre entre les différents repas. À plus long terme, il semble important de permettre à l’enfant de découvrir de nouveaux goûts à la maison pour qu’il ne soit pas effrayé par cet exercice dans le cadre scolaire.

Sur le même thème :

6 conseils pour en finir avec les néophobies alimentaires, et autres crises de nerf devant un haricot vert…

Mono-diète pâtes au jambon : mon enfant ne veut rien goûter de nouveau et se limite au minimum syndical. C’est grave ou ça lui passera ?

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profitez de -10% sur le 1er mois de votre abonnement couches JOONE.

avec le code promo JOORNAL34XMP

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.