Cancer du sein

Temoignage : ”J’avais déjà 2 enfants quand j’ai appris mon cancer du sein”

Dans la vie, il y’a des personnes ou des évènements qui nous apprennent à regarder la vie autrement, à prendre conscience de la chance que nous avons de respirer et d’être vivant. Paule Marielle, maman de 2 enfants découvre de manière inattendu un corps étranger sur son sein, c’est bien ce que vous pensez, c’est bien lui, le cancer du sein. Commence alors, pour Paule Marielle un long traitement pour lutter contre cette maladie et voir en elle, une leçon de vie pour se recentrer sur elle apprécier la vie qu’elle a.

Mais oui on se connait bien, tu as commencé par mes seins, tu t’en souviens ? Stromae

J’ai découvert mon cancer du sein, en me palpant les seins un après-midi et j’ai senti une boule dans mon sein gauche. Je suis allée voir mon médecin traitant qui m’a rassuré que ça arrivait d’avoir des boules dans le sein lorsqu’on a le stérilet Mirena, je ne me suis pas inquiétée plus que ça. C’est au bout d’un mois en sentant des tiraillements au niveau du sein que j’ai décidé de prendre rendez-vous chez mon gynécologue qui m’a fait faire des mammographies et échographies.

J’ai eu une première opération, ensuite, j’ai été réopérée pour enlever une partie du sein

J’ai eu ma première opération pour enlever la tumeur, le cancérologue a procédé ainsi pour une question d’esthétique pour que je puisse conserver mon sein, mais au contrôle post-opératoire, il m’a annoncé que je vais être réopérée pour enlever une partie du sein parce que la tumeur était à la surface et qu’ils avaient trouvé deux petits foyers à l’intérieur. Ensuite, j’ai eu à faire des traitements, la radiothérapie, 2 ans d’injections d’énantone pour bloquer l’ovulation donc production d’hormones (parce que mon cancer était hormonodépendant donc se nourrissait d’hormones), 5 ans de tamoxifène (chimio orale à raison d’un comprimé tous les jours).

Au-delà de nourrir et protéger mes enfants , l’allaitement m’a permis de nouer et renforcer les liens avec eux.

Pour ma part, j’avais déjà 2 enfants avant la découverte du cancer, mais apparemment plus la femme allaite plus elle est protégée du cancer, je ne sais pas si c’est vrai et je n’ai pas eu l’occasion de poser la question à mon médecin.

J’ai allaité mes 2 enfants même si je n’avais pas une grande production de lait, le fait de pouvoir allaiter, ça permet de créer un lien avec le bébé, de lui apporter des anticorps pour lutter contre les microbes, c’était moins drôle quand il fallait se lever à 1h ou 3h du matin pour la tétée, mais ça été un véritable bonheur de vivre cette expérience.

Aujourd’hui ça fait 2 ans que je suis en rémission complète.

Cette maladie m’a permis de me recentrer sur moi, à prendre soin de moi, à écouter mon corps. C’est bizarre de dire ça, mais elle m’a permis de grandir, d’être plus sage, empathique et bienveillant. À apprécier ce que j’ai et la vie et tout ce qui m’entoure et je me suis rapproché beaucoup plus de mes enfants. Ha oui, je suis accro au sport, il m’a aidé à tenir et mon médecin me l’a dit le sport a aidé à freiner la maladie, faite une activité sportive si vous pouvez, ce que vous aimez, footing, vélo danse, marche, randonnée, natation tout ce qui vous permet de bouger, c’est bon pour le moral et le corps.

Un sein en moins, 2 en moins, cela ne changera pas que vous restez des belles personnes et de magnifiques femmes

Mon message pour les femmes qui se battent contre le cancer et les mamans, n’ayez pas peur de vous faire dépister si vous sentez une quelconque boule dans votre sein, il vaut mieux être parano que de passer à côté d’une prise en charge rapide, et vu comment nous l’avons de plus en plus jeune palpez-vous souvent les seins, et surtout prenez un avis chez plusieurs médecins souvent votre médecin généraliste peut se tromper de diagnostic. Faites une activité sportive, je ne le dirai jamais assez, ça éloigne les maladie, freine l’évolution de certaines et contribue à votre guérison.

Ca fait du également du bien à votre corps et ça forge votre mental à lutter. Faites aussi votre possible d’avoir une bonne alimentation, je sais que tout le monde n’a pas les moyens d’avoir une alimentation équilibrée mais essayez, et si vous êtes sous traitements chimio par injection ou orale évitez le pamplemousse en fruit et jus ou soja sous toutes ses formes ils peuvent en réduire l’efficacité et augmenter la fréquence et gravité des effets indésirables et enfin si vous avez passé l’étape des opérations et des traitements que vous êtes vers la fin ou avez fini et que vous avez la chance d’être encore là, un sein en moins, 2 en moins sachant qu’ils font partie de la féminité d’une femme qui est très importante pour son image, cela ne changera pas que vous restez des belles personnes et de magnifiques femmes, même si les regards des gens vous donnent l’impression que vous êtes devenues des monstres regardez-vous entièrement dans une glace apprenez à ré-aimer ce corps qui a été modifié, prenez un psychologue si ça peut vous aider et dites-vous que vous êtes magnifiques, des battantes, fortes, de belles survivantes. À ceux qui se battent contre le cancer et aux autres je vous envoie tout mon amour.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Articles liés

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.