Pourquoi : le nouveau mot à la mode à la maison ?

“Pourquoi” : le nouveau mot à la mode à la maison ?

“Pourquoi”. C’est son nouveau mot. Après les cascades de “non” prononcées sur tous les tons peu importe ce que vous lui dites, “Pourquoi” est désormais mangé à toutes les sauces à la maison, comme à l’école. Mais pourquoi tant de pourquoi ?

“Maël est rentré un jour de la crèche en m’interpellant de “Pourquoi” dans tous les sens, et de “C’est quoi”. On ne pouvait plus l’arrêter. Rien que la vue d’un objet lui offrait l’occasion de crier le fameux mot. Un peu fatiguée de l’entendre répéter à tout bout de champ ce mot, je me suis mise à lui répondre : mais pourquoi, pourquoi ? Il n’a pas compris et ça le calme un peu de temps en temps quand je n’arrive pas à répondre ou que je suis fatiguée”.

Lola, maman de Gabriel, 3 ans. 

A peine 3 ans et des tonnes de “pourquoi”

Vous avez peut-être remarqué que votre enfant commence à s’intéresser de plus en plus à ce qu’il l’entoure vers ses 2 ans. Il commence à s’exprimer. Il commence à s’affirmer. Les mots prononcés de manière isolée commencent à se construire autour de phrases, même si elles sont souvent courtes. Votre enfant vous interpelle. Puis, peu à peu ses phrases contiennent le fameux “Pourquoi”. Ou des “C’est quoi”. C’est le début des interrogations insatiables ou chaque réponse va amener à une nouvelle question aussi farfelue soit-elle. Ce qui peut parfois paraître légèrement épuisant pour les parents qui ne savent pas toujours quoi répondre.

“Luis a eu 3 ans, et ses pourquoi ont envahis toutes les conversations. Ses interrogations peuvent durer des heures, et s’enchainer de manière extrêmement répétitive. On lui répond et lui enchaîne directement sur un nouveau pourquoi sans qu’on ait toujours la réponse… ou que l’on rougisse devant des inconnus à cause d’une interrogation quelque peu gênante. Pourquoi la dame elle est en fauteuil, pourquoi elle se lève pas, pourquoi… avec le doigt bien tendu vers cette dernière. Heureusement que cette jeune femme ne l’a pas mal pris. Je n’ai pas su où me mettre quand il s’est mis à répéter cela au moins 6 fois bien distinctement car je n’osais répondre”.

Marise, maman de Luis. 

L’enfant commence à s’interroger sur tout et à s’intéresser à ce qui l’entoure

Et cette période peut s’étaler jusqu’à ses 6 ans. Sa curiosité grandit. Elle se dirige dans un premier temps vers la famille, ce qu’il se déroule dans son foyer, ce que font ses parents, est-ce que ses frères et sœurs vont comme lui à la crèche, à l’école, où sont les membres de la famille quand ils sont absents, pourquoi papy et mamie vivent dans une autre maison. Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi….

Il veut sans cesse qu’on réponde à ses demandes même si il ne cherche pas toujours à comprendre. Il apprend de nouvelles significations, il apprend à donner un sens à ce qu’il voit, à ce qu’il entend, à mettre des mots sur les personnes autour de lui. C’est important car de cette manière vous l’aidez à identifier son entourage. Qui est qui ? Quel est cet objet ? A quoi il sert ? Pourquoi je ressens ceci ou cela. Vous l’aidez à mettre des mots sur ses émotions, chose capitale à cet âge car cela vous permettra de l’aider à partager ses sentiments quand il a de la peine, quand il est heureux et à résoudre plus facilement de cette manière, un conflit, un malentendu.

Les pourquoi sont donc le mot parfait pour lui apprendre à enregistrer et assimiler de nouvelles connaissances. L’accès au langage pour cela est une formidable opportunité. Cela montre qu’il a envie de communiquer. Même si parfois vous, vous aimeriez que les “Pourquoi” soient un peu plus étalés dans la journée et non répétés de manière excessive toutes les 2 minutes.  

Compliqué d’avoir réponse à tout ? 

Quand vous discutez avec votre enfant, ce n’est pas la peine de rentrer dans des détails multiples. Cela peut être compliqué pour lui à comprendre. Vous devez lui accorder de l’attention et répondre de manière simple et directe pour répondre à sa curiosité piquée au vif. Et puis en répondant à ses interrogations, vous l’aidez à se sentir en sécurité dans la place qu’il occupe au sein du foyer et à se sentir plus serein face à toutes les inquiétudes de la vie qu’il ne comprend pas toujours. 

Quand il sera un peu plus âgé, amenez-le à réfléchir par lui-même. Créez le débat en sollicitant son avis sur la question qu’il vient de partager. Il va développer sa réflexion et vous allez apprendre à avoir de vraies discussions avec lui. Vous l’aiderez ainsi à développer son sens critique et sa capacité d’analyse. Le but n’est pas de lui raconter des sornettes, mais d’être vrai avec lui, il faut seulement discuter avec lui en adaptant les termes choisis à son âge.   

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Articles liés

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.