Bébé mange avec les doigts, oui c’est ok : on vous dit pourquoi !

Bébé mange avec les doigts, oui c’est ok : on vous dit pourquoi !

“Arrête de jouer avec la nourriture !” Cette phrase vous l’avez peut-être entendue plein de fois quand vous étiez jeune, et c’est d’ailleurs cette même phrase que vous ressortez actuellement à votre enfant peut-être ?

Il a décidé de manger avec les doigts. Mains trempées dans le yaourt, gloubi-boulga expérimental de purée-pain-eau dans l’assiette… Les repas sont assez cosmiques, comiques et salissants quand votre fin gourmet décide de manger avec ses doigts. Mais savez-vous que la découverte de la nourriture ne passe pas seulement pas la bouche ? Grâce à Pauline et Sophie, puéricultrices et super mamans, nous allons en savoir un peu plus…

Jouer avec la nourriture aide le cerveau à se construire

Bonne nouvelle : après avoir longtemps voulu respecter l’injonction bien ancrée dans notre société “ne pas jouer avec la nourriture”, on va pouvoir lâcher un peu la pression. En effet, laissons donc notre enfant s’amuser un peu à table. Parait-il que puisque le jeu est le socle du développement de l’enfant, le laisser tremper ses mains dans sa purée ne serait pas un mal. Cela aiderait même son cerveau à se développer. 

“On m’a toujours appris à respecter la nourriture qui est un bien précieux, à ne pas la gaspiller. Et bien évidemment je ferai toujours en sorte que mon enfant le comprenne. Mais à son âge, on ne peut pas tout lui inculquer tout de suite. C’est un grand bébé qui apprend. Quand nous mangeons, c’est nécessaire je trouve, qu’il touche, qu’il explore ce qu’il va mettre dans la bouche. Quitte à sortir de table recouvert de tomate. J’ai l’habitude des vêtements multicolores à présent et puis il y a des choses plus graves qu’un body doté d’une nouvelle couleur dans mon quotidien. Je me dis souvent d’ailleurs, un de plus un de moins dans la machine, je  ne suis plus à cela près”. 

Val’, maman de Gaël, 2 ans et demi. 

Les 5 sens, l’indispensable panel d’outils sensoriels pour développer le goût chez bébé

“Yaël ne peut pas s’empêcher de jouer avec sa nourriture avant de la mettre dans sa bouche. Au début j’ai tout fait pour éviter qu’il mange avec les doigts, qu’il fasse de la mélasse avec le contenu de son assiette, mais ça partait en cris. Lui refusant de lâcher le morceau, et moi fatiguée de lutter. Ce n’est pas que cela m’emballe qu’il joue avec la nourriture mais avant le match de boxe entre lui et son assiette, maintenant je prépare le terrain : bavoir XXL, assiette à ventouse, table de la chaise haute recouverte d’une nappe en plastique et j’évite les recettes qui baignent dans la sauce”.

Georgia, maman de Zoé, 2 ans.  

Pour aider un enfant à développer son goût et l’accompagner dans l’autonomie alimentaire, rien de tel que lui proposer : 

  • D’utiliser le goût lui-même, qui va s’affiner au fil du temps. Certains goûts seront plus appréciés que d’autres. Peut-être va-t-il devenir accro aux légumes verts ? Peut-être va-t-il devenir un mordu de fromage ?  
  • D’utiliser le toucher. La manipulation de la nourriture est capitale pour étendre les découvertes culinaires : nouvelles textures, nouvelles formes à manipuler. Vous pouvez d’ailleurs rendre son assiette agréable avec une jolie préparation plutôt qu’une simple bouillie ou purée. Quand vous avez le temps, lors d’un déjeuner le dimanche, amusez-vous à élaborer des contenus marrants à explorer.  
  • D’utiliser sa vue : les couleurs et les formes des aliments vont aider à stimuler son intérêt et réveiller son appétit.
  • De réveiller son odorat. Et cela grâce à des nouvelles saveurs à apprécier, certaines plus que d’autres. 
  • D’utiliser son ouïe : en effet, croquer dans une pomme, un morceau de pain, ce n’est pas le même son, la même sensation. Les bruits vont donner une indication sur la texture de l’aliment.

Laisser son enfant manger avec les doigts, regarder, toucher, sentir, explorer tous les aliments que vous lui proposez va lui permettre de se familiariser avec toutes sortes de nourriture. Cela l’aidera d’ailleurs plus facilement à aimer les légumes et les fruits. Sans le forcer, cuisinez de nouvelles saveurs à mettre dans son assiette et laissez-le découvrir.      

Quelles limites ? 

Si laisser jouer son enfant avec la nourriture l’aide à développer ses sens et son cerveau, cela ne veut pas dire qu’il faille le laisser tout faire. Il faut savoir mettre en place des limites et le guider dans cet apprentissage évidemment. C’est pour cela que plus il grandit plus vous pouvez discuter avec lui, lui montrer comment manger avec des couverts, pourquoi il ne faut pas jeter parterre…

Merci à Pauline et Sophie pour leur participation et leur collaboration précieuses à cet article !

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable. 

Related Articles

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas rater

Sainesstylées et traçables fabriquées en France
en toute transparence. Nouveaux imprimés disponibles !
Abonnement 100% flexible et personnalisable.